•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les restaurants et les bars de la Nouvelle-Écosse se préparent à fermer

Chargement de l’image

Ratinaud French Cuisine est encore ouvert pour le moment, mais l'achalandage a considérablement diminué.

Photo : Héloise Rodriguez-Qizilbash

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a annoncé que tous les bars doivent fermer avant jeudi. Les restaurants seront quant à eux limités aux plats à emporter et aux livraisons.

Frederic Tandy, propriétaire de la charcuterie Ratinaud French Cuisine, fait partie des nombreux entrepreneurs de la région d’Halifax qui sont touchés par la crise du COVID-19.

Son commerce est encore ouvert, mais il connaît une baisse importante de l’achalandage.

Il est aussi copropriétaire du café Improv, qui lui, est maintenant fermé jusqu’à nouvel ordre.

Chargement de l’image

Frédéric Tandy est propriétaire de Ratinaud French Cuisine et copropriétaire du café Improv.

Photo : Radio-Canada / Paul Poirier

M. Tandy affirme qu’il est difficile à l’heure actuelle de prédire quelles seront les répercussions financières de la crise sur ses entreprises, puisqu’il ignore combien de temps elle durera.

Toutefois, le restaurateur est conscient qu’il s’agit d’une situation unique et il gère bien le stress jusqu’à maintenant.

Dans cette situation, malheureusement, il n’y a pas grand-chose que je puisse faire, affirme-t-il. Je me dis que ça ne sert à rien de stresser et encore une fois, on prend les choses les unes après les autres.

Pour Mike Casey, le propriétaire du pub irlandais Finbar's, qui a des locaux à Dartmouth et à Bedford, la fermeture allait de soi, puisque la pandémie de COVID-19 continue de se propager en Nouvelle-Écosse et dans le monde entier.

M. Casey a pris cette décision de son propre chef il y a quelques jours, alors que les responsables de la santé soulignaient les recommandations en matière de distanciation sociale. Il a déclaré qu'il s'attendait à ce qu'un ordre de fermeture du gouvernement soit donné de toute façon, et dès mardi après-midi, son intuition était validée.

Nous sommes très chanceux que le Finbar's soit en mesure de survivre à long terme, a déclaré Mike Casey.

Quand [la crise] sera finie, nous serons de retour facilement. Mais en attendant, vous devez faire ce que vous avez à faire.

La fermeture entamée

Fermer son établissement n'est pas une tâche facile. Craig Flinn, chef cuisinier et propriétaire du Chives Canadian Bistro et de 2 Doors Down, tous deux situés dans le centre-ville d’Halifax, dit qu'il est occupé à débrancher les robinets de bière, à nettoyer les réfrigérateurs et à livrer des denrées périssables aux banques alimentaires.

M. Flinn mentionne que ses restaurants n’offrent habituellement pas de nourriture à emporter, alors il a décidé de ne pas utiliser cette option. De plus, il a constaté qu'il y avait un inconfort chez le personnel et les clients.

Les choses ont énormément changé au cours des dernières heures... et la sécurité du public et du personnel doit l'emporter sur toutes les autres décisions, a déclaré M. Flinn.

Le secteur de la restauration fonctionne avec des marges financières serrées, mais l'homme d'affaires est persuadé que le gouvernement et les institutions financières aideront les entreprises à se remettre en marche une fois la pandémie chose du passé.

Patrick Sullivan, PDG de la Chambre de commerce d’Halifax, croit que chaque ordre de gouvernement peut apporter son aide.

Nous cherchons des crédits pour ces entreprises, des infrastructures pour les aider et des octrois de délais pour les paiements, a déclaré M. Sullivan.

D'après les informations de Preston Mulligan et Héloïse Rodriguez-Qizilbash

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !