•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Parti libéral de T.-N.-L. ne suspend pas sa course à la direction

John Samms.

John Samms, organisateur de la course à la direction du Parti libéral de Terre-Neuve-et-Labrador, a fait le point sur la campagne, mercredi, à Saint-Jean (T.-N.-L.).

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Le Parti libéral de Terre-Neuve-et-Labrador ne suspendra pas sa course à la direction, malgré les nombreuses perturbations causées par la propagation du coronavirus.

John Samms, un des organisateurs de la course au leadership, a indiqué mercredi que le parti planifie une assemblée générale annuelle et des élections virtuelles. Comme le parti avait déjà décidé que le vote se passerait en ligne ou par téléphone, la campagne peut se poursuivre, dit-il.

Le nouveau chef sera annoncé en ligne le 9 mai, la date initialement prévue pour le congrès à la direction à Saint-Jean.

Consultez notre dossier : Tout sur la COVID-19 en Atlantique

À ce point, nous ne voyons aucune raison de [...] suspendre la course, explique John Samms, en ajoutant que le parti pourrait toujours repousser la campagne et l’élection d’un nouveau chef si nécessaire.

Le comité organisateur de la course au leadership s’est réuni avec les deux candidats à la direction, Andrew Furey et John Abbott, avant l'annonce.

John Abott se dit estomaqué

John Abbott, le président-directeur général de l’Association canadienne pour la santé mentale, section Terre-Neuve-et-Labrador, avait réclamé en matinée mercredi la suspension de la campagne à cause du virus.

Il est nécessaire de suspendre la course et de recommencer quand les autorités de la santé publique nous donnent le feu vert. On pourrait le faire. Mais c’est clair que la direction du parti n’est pas d’accord, a-t-il indiqué après l’annonce du parti, en ajoutant qu’il est très difficle de mener une campagne à cause des restrictions actuelles sur les déplacements et les rassemblements.

John Abbott.

Le candidat au leadership du Parti libéral de T.-N.-L., John Abbott, estime qu'il est nécessaire de suspendre la course à la direction.

Photo : CBC

Mardi, la médecin hygiéniste en chef a recommandé la fermeture de tout espace public et a demandé aux résidents de se tenir à deux mètres des autres. Le ministre de la Santé a indiqué que ces mesures pourrait se poursuivre jusqu'à l'été.

M. Abbott indique qu’il sera difficile de demande aux électeurs de s’intéresser à la course à la direction au milieu d’une pandémie et que dans ce contexte, il veut que les électeurs se concentrent sur leurs besoins et les besoins de leur famille.

Avant l'annonce, Andrew Furey avait pour sa part noté qu’il effectue une campagne virtuelle depuis la semaine dernière. Ses bénévoles ont déjà annulé toutes leurs rencontres publiques.

Le parti devrait prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité publique, tel que repousser l’A.G.A., ainsi que toutes les réunions publiques des deux candidats, a-t-il indiqué par voie de communiqué, sans suggérer que la course au leadership devrait être annulée.

Le vainqueur devient premier ministre

Le mois dernier, le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Dwight Ball, a annoncé qu’il démissionnera quand le Parti libéral élit son successeur.

Depuis le lancement de la course au leadership, le 24 février, plus de 5 000 personnes se sont déjà inscrites sur la liste d’électeurs.

La date limite pour s'inscrire sur la liste des électeurs demeure le 4 avril.

Avec les informations de Terry Roberts, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Terre-Neuve-et-Labrador

Politique provinciale