•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux provinces et trois territoires déclarent l'état d'urgence sanitaire

Le Canada dénombrait 727 cas confirmés et probables de coronavirus mercredi soir. En outre, 9 personnes en sont mortes.

Une passagère à l'aéroport de Vancouver YVR porte un masque.

Une passagère à l'aéroport de Vancouver porte un masque.

Photo : Radio-Canada / Maggie MacPherson

Radio-Canada

Une entente canado-américaine pour fermer la frontière aux voyageurs, un plan d’aide d’Ottawa de 82 milliards de dollars et un premier mort au Québec. Voici ce qui se passe aujourd’hui au pays concernant la pandémie de la COVID-19.


La frontière entre le Canada et les États-Unis ferme, ont annoncé Justin Trudeau et Donald Trump, ce matin.

C'est le président américain qui l'a annoncé en premier. Nous allons, par consentement mutuel, fermer temporairement notre frontière au nord avec le Canada au trafic non essentiel, a-t-il écrit tôt sur Twitter, précisant qu'il n'y aurait pas d'impact sur le commerce.

La nouvelle a été confirmée ensuite par le premier ministre canadien, qui avait déjà ordonné plus tôt cette semaine la fermeture des frontières à presque tous les étrangers – une mesure entrée en vigueur la nuit dernière.

Il y aura toutefois des exceptions, a confirmé le ministre de la Sécurité publique, Bill Blair, qui a notamment déclaré que les étudiants étrangers, les étrangers avec visa de travail [et] les travailleurs étrangers temporaires pourront continuer à entrer au Canada, à condition qu'ils se soumettent à un isolement de 14 jours.

Bill Blair en conférence de presse.

Le ministre de la Sécurité publique, Bill Blair.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Cette déclaration a eu tôt fait de rassurer l'Union des producteurs agricoles qui, inquiète pour la sécurité alimentaire du Québec, avait réclamé plus tôt dans la journée une exemption pour les travailleurs étrangers temporaires, sur qui repose la rentabilité de nombreuses fermes.

Par ailleurs, Ottawa a présenté ce matin son plan d'aide économique pour les particuliers et les entreprises, qui prévoit des dépenses de 27 milliards de dollars.

Des reports fiscaux similaires à ceux annoncés hier par Québec ont également été communiqués, ce qui permettra de pomper temporairement pas moins de 55 milliards dans l'économie, selon les prévisions du gouvernement fédéral.

Bill Morneau en conférence de presse.

Le plan économique d'Ottawa a été annoncé par le premier ministre lui-même, mais c'est son ministre des Finances, Bill Morneau, qui l'a détaillé, en fin d'avant-midi.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

La Banque du Canada injectera aussi des liquidités dans le système financier afin de faire en sorte que les individus et les entreprises aient accès à du crédit.


Et puis le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé en début d'après-midi qu'une personne âgée de Lanaudière était morte après avoir été infectée par la COVID-19. Cette femme aurait été en contact avec des gens revenus récemment de voyage.

Il s'agit du premier décès en sol québécois depuis le début de la crise.

M. Arruda se touche les joues.

Le directeur national de santé publique du Québec, Horacio Arruda, a rappelé qu'il fallait éviter de se toucher le visage, dans les circonstances.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Le directeur national de santé publique du Québec, Horacio Arruda, a également demandé à la population de ne pas utiliser de masques pour prévenir la contamination par la COVID-19.

Craignant une pénurie dans le réseau de la santé, le Dr Arruda a plutôt invité les Québécois à se concentrer sur les consignes de prévention diffusées par le gouvernement, notamment le lavage des mains.

En rafale, au pays

Économie

Sports et culture

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Coronavirus

Société