•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aide aux entreprises pour la COVID-19 : des commerçants se demandent si ce sera suffisant

Des passants traversent la rue Saint-Germain au centre-ville de Rimouski.

Le centre-ville de Rimouski

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Québec a fait part, mardi, de différentes mesures pour soutenir les entreprises. Toutefois des commerçants de Rimouski estiment que cela prendra d’autres mesures de soutien.

Parmi ces mesures, Revenu Québec repousse le paiement des dettes d’entreprises, acomptes provisionnels et impôts, au 31 juillet 2020.

Ces nouvelles mesures fiscales vont permettre aux entreprises d'avoir accès temporairement à un peu plus de liquidités.

Migyeong Kim, du restaurant Parfum de Corée, est reconnaissante pour ce coup de pouce qui lui permettra de souffler un peu. Je pense que ça va nous aider beaucoup parce que les taxes qu’on paie chaque mois, c’est quand même beaucoup.

Migyeong Kim, propriétaire du restaurant Parfum de Corée

Migyeong Kim, propriétaire du restaurant Parfum de Corée

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

La moitié des propriétaires de PME canadiennes signalent une baisse de ventes. À Rimouski, il suffit de faire le tour des commerces pour constater que c'est le calme plat. L'incertitude est palpable, même dans les commerces qui sont plus achalandés.

Myriam Ross, de Générations Bonbons, se montre ambivalente quant à l’efficacité de l’aide fiscale. On ne remet pas beaucoup au gouvernement comme petite PME , dit-elle.

À la boutique Nomade, Anna Maria Bibbo estime qu’il manque de l’aide à court terme. Mais en même temps, ajoute-t-elle philosophe, c’est tout le monde qui est affecté.

L'affiche de la boutique Nomade.

L'affiche de la boutique Nomade.

Photo : Radio-Canada / Claude Côté

Selon un sondage préliminaire de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante, 25 % des petites et moyennes entreprises ne survivront pas plus d'un mois à la baisse de leurs revenus.

Au Canada, 44 % des PME ont réduit les heures de leurs employés.

Les secteurs les plus touchés par la pandémie de coronavirus sont ceux de l'hébergement, de la restauration, des arts et des loisirs, de la vente au détail et des services personnels.

La Chambre de commerce et d'industrie de Rimouski-Neigette (CCIRN) souligne que les entreprises doivent conjuguer avec beaucoup de données inconnues. C’est dans le concret, dans le quotidien, qu’est-ce qui va arriver avec nos entrepreneurs? C’est des petites mesures concrètes, des factures qui arrivent, qu’est-ce qu’on fait avec nos employés, qu’est-ce qu’on fait quand on a des cas?, commente Guillaume Sirois, vice-président de l’organisme.

Il ajoute que l’élément temporel ajoute à cette incertitude. On ne sait pas, relève M. Sirois, combien de temps va durer cette crise-là. Est-ce que ça va être un mois, deux mois, trois mois, on a parlé de la fin de l’été dans quelques scénarios plus pessimistes.

Des mesures pour les particuliers

Québec a aussi annoncé que les particuliers auront jusqu’au 1er juin pour déposer leur déclaration de revenus.

Spécialiste en fiscalité et associé chez Deloitte, Mathieu Duchesne recommande tout de même au contribuable de déposer leur déclaration de revenus d’ici le 30 avril.

D’une part, dit-il, plusieurs citoyens recevront un remboursement d’impôts et d’autre part, certaines prestations comme les allocations familiales ou les rentes de vieillesse sont déterminées en fonction des revenus de l’année 2019. Pour que les montants du programme soient ajustés en fonction de la date du 1er juillet et non plus tard notamment quand les montants sont appelés à augmenter, explique le fiscaliste.

La situation est différente quand le particulier estime qu’il devra payer un impôt supplémentaire. Dans ce cas, le contribuable aura jusqu’au 31 juillet pour s’acquitter de sa dette.

Un formulaire de déclaration de revenus du Canada vierge.

Les Québécois sont les seuls Canadiens à remplir deux déclarations de revenus.

Photo : iStock

Des mesures pour les signatures à distance ont aussi été mises en place.

Les gens, relève M. Duchesne, n’auront pas à se déplacer ce qui aidera autant les contribuables que les cabinets professionnels qui ont à produire les différents formulaires d’impôt. Comme plusieurs fiscalistes, M. Duchesne s’attend à ce qu’Ottawa annonce des mesures similaires.

D’ailleurs, la CCIRN souhaite plus de coordination entre le gouvernement fédéral et provincial.

L’organisme relève que bien des programmes d'aides sont tributaires les uns des autres comme celui pour les travailleurs annoncés lundi par Québec, qui dépend de l'admissibilité au programme d'assurance-emploi du gouvernement fédéral.

Les nouvelles mesures fiscales du gouvernement du Québec viendront en aide à 500 000 entreprises et permettront d’injecter 3,2 milliards de dollars en liquidité dans l'économie du Québec. D’autres mesures pour aider les particuliers, les familles et les entreprises seront annoncées mercredi par le gouvernement fédéral.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Commerce