•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : les stations de ski et les campings ferment dans les Rocheuses

Une cabine de téléphérique traverse la montagne

Parcs Canada suspend ses activités sur ses sites et dans ses parcs jusqu'à nouvel ordre.

Photo : La Presse canadienne

Radio-Canada

Parcs Canada a annoncé la suspension de tous les services aux visiteurs et la fermeture des campings partout au pays, à compter de jeudi. Les principales stations de ski en Alberta seront fermées, dès mercredi.

Dans un communiqué, Parcs Canada précise que les services seront suspendus dans tous les parcs nationaux, lieux historiques nationaux et aires marines nationales de conservation jusqu’à nouvel ordre.

L’agence fédérale confirme aussi que les campings et les toilettes seront fermés et qu’elle cessera de prendre les réservations jusqu’au 30 avril 2020. Toutes les réservations déjà prises seront remboursées.

Les Canadiens peuvent toutefois « utiliser les secteurs de l’avant-pays et de l'arrière-pays ainsi que les espaces verts accessibles. »

Pour ceux qui souhaitent tout de même s’aventurer dans les parcs, assurer sa propre sécurité est primordial puisque les services de recherche et sauvetage pourraient être limités, selon Parcs Canada.

Certains services essentiels, notamment le déneigement des routes, la gestion des avalanches et les services d’incendies seront maintenus.

La saison de ski alpin est finie

Toutes les principales stations de ski des Rocheuses ont confirmé leur fermeture, suivant les directives du gouvernement de l'Alberta. Les stations de Lake Louise, Norquay, Sunshine dans le Parc national Banff, Marmot Basin à Jasper, et Nakiska et Castle Mountain dans le sud de la province, fermeront dans la nuit de mardi à mercredi.

La mairesse de Banff, Karen Sorensen, craint comme d’autres municipalités les répercussions économiques des mesures pour aplanir la courbe de la propagation du coronavirus. La sienne sera particulièrement touchée, puisqu’elle tourne principalement au rythme du tourisme. Mme Sorensen affirme avoir l’appui de la communauté d’affaires locale pour l’application de mesures strictes dans les restaurants et les bars.

Elle encourage fortement les visiteurs à continuer de profiter des montagnes et du Parc national Banff : « Aller faire du ski de fond dans le parc est toujours possible et probablement la manière la plus rafraîchissante de s’isoler. »

Le gouvernement albertain a également spécifié que les sites historiques provinciaux se plieront aux mêmes exigences.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !