•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : une des quelques activités à l'extérieur encore accessibles en Ontario

Une famille nourrit un petit waptitis.

Petits et grands émerveillés devant cette proximité avec les bêtes sauvages.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Radio-Canada

Piscines, restaurants, arénas, cinémas ont dû fermer leurs portes en raison de la pandémie mondiale de coronavirus et de l'état d'urgence sanitaire déclaré par la province. Le centre de villégiature Cedar Meadows à Timmins fait exception à la règle en proposant toujours des visites guidées pour admirer leurs animaux sauvages.

Mardi, on pouvait voir le sourire sur le visage des visiteurs qui profitaient de l'air frais tout en admirant les wapitis, les bisons et les élans.

Il n'y a pas grand-chose à faire, tout est fermé, on a trouvé ça pis les jeunes étaient pas mal excités, raconte Serge Cournoyer, un résident de Timmins venu avec son fils et sa belle-fille.

Un élan blanc nourrit par une famille

La famille Cournoyer tout sourire en compagnie d'Aura, l'élan blanc de Cedar Meadows.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Le propriétaire du centre dit prendre les précautions nécessaires afin d'éviter la propagation du virus. Pour le moment, il y a une seule visite par jour, à 15 heures.

La capacité maximale de nos wagons est de 24. Afin de respecter l'espace réglementaire d'un mètre entre chaque personne, dorénavant on en mettra seulement 10 personnes par wagon. On pourrait aussi faire une autre tournée à 16 heures pour accommoder tout le monde.

Une citation de :Richard Lafleur, propriétaire de Cedar Meadows
Un groupe d'individus nourrit les bisons.

Mardi, un total de onze personnes divisées en trois familles ont pu nourrir les bisons. Chaque famille avait assez de place dans le wagon pour respecter la distance recommandée entre chaque personne.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Mardi, un vent froid soufflait à Timmins.

Habituellement, le centre prête des couvertures aux visiteurs pour les réchauffer pendant l'heure que dure la promenade en forêt. Afin de ne pas répandre le microbe, on a pris la décision de ne plus prêter de couverture jusqu'à nouvel ordre, raconte Carole-Lyne Robin, gestionnaire des communications pour Cedar Meadows.

Un propriétaire passionné par les animaux sauvages

Richard Lafleur est un passionné des animaux depuis sa tendre enfance. Il se souvient qu'il avait un petit zoo sur la ferme familiale. Je prenais soin de renards , de corneilles, des oiseaux et des lapins sauvages.

En 1992, Richard prend la décision de clôturer son terrain sur 100 acres et de l'ouvrir au public. Aujourd'hui, il compte une quarantaine d'animaux dans son parc de villégiature.

Ce qui nous différencie des autres zoos au pays, ils sont plus en liberté ici. Les autres zoos, les animaux ont seulement 2-3 acres pour se déplacer. Ici, il ont plus de terrain à vivre dedans.

Une citation de :Richard Lafleur, propriétaire de Cedar Meadows
Un élan blanc

Le propriétaire Richard Lafleur pose en compagnie du principal attrait touristique de Cedar Meadows, Aura, un élan blanc.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Le propriétaire précise que c'est une passion en premier lieu et qu'il le fait surtout pas pour l'argent.

Si tu peux recouvrer les coûts avec les randonnées qu'on donne, c'est à peu près tout ce que tu vas avoir. Il faut que t'aimes ça, c'est 7 jours par semaine.

Une citation de :Richard Lafleur, propriétaire de Cedar Meadows

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !