•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

532 tests de dépistage de la COVID-19 et des jours d’attente pour un résultat en Outaouais

Un panneau indiquant la direction d'une clinique de dépistage de la COVID-19.

La première clinique de dépistage de la COVID-19 de Gatineau est installée dans un édifice du CISSS de l'Outaouais (archives).

Photo : Radio-Canada / Boris Proulx

Le personnel du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais a effectué 532 tests de dépistage de la COVID-19 depuis le 6 mars. Si aucun ne s’est avéré positif jusqu'à présent, l’établissement de santé reconnaît que le temps d’attente pour un résultat a été plus long que prévu dans certains cas.

Nous sommes au fait que le temps d’attente a parfois dépassé les 48 à 72 heures, a expliqué mardi la présidente-directrice générale du CISSS de l’Outaouais, Josée Filion, lors d’un point de presse

En temps normal, il faut environ 24 heures pour savoir si une personne a bel et bien la COVID-19. La situation pour les personnes en attente de résultats dans la région pourrait toutefois redevenir normale bientôt.

Le gouvernement a annoncé l’ouverture de nouveaux laboratoires désignés pour l’analyse, ce qui va augmenter la rapidité de réponse, a indiqué Mme Filion.

La Dre Carol McConnery, médecin-conseil en maladies infectieuses à la direction de la Santé publique de l'Outaouais, a pour sa part noté que la situation commence déjà s’améliorer : le CISSS a reçu les résultats d’une soixantaine de tests dans les 24 dernières heures.

Parmi les centaines de tests effectués, 160 ont été menés à la clinique de dépistage qui a ouvert ses portes samedi au 135, boulevard Saint-Raymond. La clinique actuelle, on est capable de doubler la capacité, a noté la dirigeante du CISSS de l’Outaouais. Cet emplacement peut, à l’heure actuelle, effectuer 56 tests par jour.

Même si la première clinique peut potentiellement doubler son volume de patients, la possibilité d’en ouvrir une deuxième est toujours à l’étude, selon Mme Filion. On a un défi de main-d’œuvre. Je dois porter une attention particulière au nombre de cliniques je peux ouvrir en Outaouais, a-t-elle cependant noté.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Coronavirus