•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des restaurateurs lancent le mouvement « Sauvons nos restos et bars »

Daniel Paulin et Julie Arel dans leur restaurant La Muse, à Drummondville.

Les propriétaires du Restaurant La Muse de Drummondville Daniel Paulin et Julie Arel.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Dumas

Radio-Canada

Les propriétaires du Restaurant La Muse de Drummondville lancent le mouvement « Sauvons nos restos et bars ». Avec cette initiative, Julie Arel et Daniel Paulin exigent des mesures concrètes et immédiates de la part des gouvernements pour sauver ce secteur de l’économie.

Les deux entrepreneurs affirment déjà avoir l'appui de restaurateurs de partout en province.

Outre les mesures déjà annoncées, ils veulent que Québec reporte le paiement imminent des taxes de vente et qu'un programme soit implanté avec les propriétaires d'immeubles dans lesquels logent leurs restaurants pour survivre à la crise actuelle..

La plupart des propriétaires de restaurants sont locataires, explique Julie Arel. On a besoin que les propriétaires des bâtisses aient un plan d’action en date du 1er avril pour dire on va reporter votre loyer, échelonné sur plusieurs versements. On a besoin de leur aide, poursuit-elle.

L'Association Restauration Québec (ARQ) promet d'ailleurs de soumettre un plan au gouvernement pour soutenir ses membres. L’idée de toutes ces mesures l’idée est de maintenir les liquidités dans les établissements pour qu’ils puissent passer à travers cette crise, souligne son porte-parole, Martin Vézina.

Les loyers sont l’un des coûts fixes qu’on est obligé de payer quand on ferme. Mais on a demandé au gouvernement d’intervenir.

Une citation de :Martin Vézina, porte-parole de l'Association Restauration Québec

L'ARQ promet de tenir ses 5600 membres informés du déroulement de ses démarches.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !