•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aînés isolés, mais pas abandonnés : les bénévoles gaspésiens et madelinots se mobilisent

Gros plan sur la main d'une personne âgée qui joue à un casse-tête.

Québec demande aux personnes âgées de 70 ans et plus de rester à la maison.

Photo : Shutterstock / Robert Kneschke

Radio-Canada

Les centres d'action bénévoles de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine se mobilisent pour soutenir les aînés, dont plusieurs sont isolés par la pandémie de COVID-19, notamment en maintenant les services de popote roulante.

Avec des bénévoles dont la moyenne d'âge oscille entre 63 et 65 ans, le coordonnateur du Centre d'action bénévole de Gascons-Percé admet que ses effectifs ont diminué depuis que Québec a demandé aux personnes de 70 ans et plus de rester à la maison.

Jacques Langelier assure toutefois que le centre peut encore compter sur suffisamment de bénévoles pour maintenir les services de transport et d'accompagnement médical, et de popote roulante.

On a un très bel esprit d'équipe au niveau des employés, et au niveau des bénévoles, on se sent terriblement appuyés à la mesure de ce qu'ils peuvent faire, se réjouit le coordonnateur.

M. Langelier affirme même que d'autres organismes de la région, ainsi que le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Gaspésie, l'ont contacté afin de soutenir le centre en cas de besoin.

Il y a toujours une solidarité à tous les niveaux. C'est extraordinaire. Je me dis que c'est dommage qu'on ait à vivre ça, mais on va en ressortir grandis.

Jacques Langelier, coordonnateur du Centre d'action bénévole de Gascons-Percé

Il estime que des services comme la popote roulante sont d'autant plus essentiels puisque de nombreux aînés se retrouvent isolés en raison de la pandémie, et que plusieurs vivent de l'anxiété.

Les bénéficiaires me disent souvent : ''le repas est bon, mais je vous dis que le monsieur qui vient me livrer, ça c'est gentil puis j'ai toujours hâte de le voir'', donc ça revêt une importance accrue dans un contexte comme ça. Les bénévoles vont prendre de leurs nouvelles pour les rassurer aussi, souligne M. Langelier.

S'ils ont besoin de jaser, ils peuvent nous appeler au 418-689-6023, précise-t-il.

Les bénévoles ont toutefois été avertis de ne plus serrer la main ou donner la bise aux bénéficiaires.

Les étudiants répondent à l'appel aux Îles

Aux Îles-de-la-Madeleine, c'est grâce aux étudiants que le service de popote roulante a pu être maintenu.

La coordonnatrice du Centre d'action bénévole des Îles, Annie-Claude Arseneau, explique que la majorité des bénévoles habituels sont âgés de 70 ans et plus, et doivent donc rester à la maison pour leur sécurité.

On s'est dirigés vers des bénévoles plus jeunes, on a fait appel aux étudiants du Cégep et on a eu une bonne réponse alors on peut poursuivre nos services, affirme-t-elle.

Le centre a également dû faire preuve de création pour assurer la préparation des repas.

On a une entente de service avec la cafétéria du Cégep des Îles, mais on sait que le Cégep est en arrêt de service alors on s'est tourné vers un commerce local, la Boucherie Côte à Côte. Ils vont nous fournir des repas pour qu'on puisse continuer le service, indique Mme Arseneau.

La coordonnatrice précise que le centre s'est assuré que les bénéficiaires comme les bénévoles n'aient pas été en contact avec une personne infectée par la COVID-19 ou qui revient de l'étranger.

Comme le service de popote roulante s'adresse aux personnes de 65 ans et plus ou qui sont en convalescence, il s'agit d'une population vulnérable au virus.

Par ailleurs, conjointement avec la Municipalité des Îles, le centre a recruté des bénévoles qui peuvent faire l'épicerie des personnes qui doivent rester à la maison, et ce tout au long de la crise.

S'entraider, tout en respectant les directives gouvernementales

À Gaspé, le service de popote roulante est également offert pendant la pandémie.

Le Centre d'action bénévole Le Hauban maintient la majorité de ses services jugés essentiels.

Les employés demeurent en poste, on est disponibles pour répondre aux questions des personnes aînées et des bénévoles même si l’accès au public n'est pas permis, indique la directrice générale du centre, Monia Denis.

L'organisme communautaire ne sollicite plus ses bénévoles de 70 ans et plus pour les deux prochaines semaines, et limite certains services non essentiels, afin de limiter la propagation du coronavirus.

On a fait le tour de nos bénévoles. C'est sûr qu'on doit s'assurer que nos bénévoles ne présentent pas de symptômes grippaux. Nous avons une équipe de bénévoles prête et disposée à poursuivre la livraison des repas, précise Mme Denis.

Le service d'accompagnement-transport est limité aux rendez-vous médicaux essentiels, comme les traitements d'hémodialyse et de chimiothérapie, pour les deux prochaines semaines.

Le service d'aide en impôt est pour sa part suspendu jusqu'au 27 mars.

Québec reporte d'ailleurs au 1er juin la date limite pour produire la déclaration de revenus des particuliers et reporte au 31 juillet le délai pour acquitter un solde dû.

Avec les informations d'Adrianne Gauvin-Sasseville et Bruno Lelièvre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Coronavirus