•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La course à la direction se poursuit au Parti conservateur

Des partisans conservateurs assis brandissant des cartons

Le Parti conservateur conserve pour l'instant la date du 27 juin pour l'élection de son nouveau chef.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Malgré la crise de la COVID19, les conservateurs gardent le cap et vont avoir un nouveau chef à la fin du mois de juin.

Le comité organisateur de l’élection du chef (COEC) a indiqué par communiqué qu'il est convaincu que toutes les règles, dates clés et étapes peuvent être respectées pour continuer la course.

Au cours des derniers jours, plusieurs candidats, dont la députée Marilyn Gladu, avaient demandé au parti de suspendre la course.

Mais le COEC juge que le parti a besoin dès que possible d’un chef.

En tant que parti d’opposition officielle du Canada, nous avons un rôle important à jouer en matière de démocratie, a indiqué le porte-parole du Parti conservateur Cory Hann. Nous devons à la population canadienne d’élire le chef dans les délais que nous avons annoncés. C’est important pour l’intégrité de nos procédures, ainsi que pour tenir le gouvernement responsable et afin de porter la voix des Canadiennes et Canadiens, surtout dans cette période éprouvante que connaît notre pays.

Il explique que le COEC continuera d'évaluer la situation.

Déception

La députée Marilyn Gladu s'est dite déçue de la décision du parti, notamment parce que les aspirants candidats ont jusqu’au 25 mars pour soumettre leur dossier de candidature : quelques jours donc pour recueillir des milliers de signatures de partout, ce qui est ardu à accomplir sans rencontrer directement les militants.

Ils doivent aussi récolter 300 000 $.

Le COEC se trompe quand il ignore les effets des mesures recommandées par l'agence de la santé publique du Canada, a-t-elle écrit sur Facebook. Les Canadiens concentrent en ce moment sur la santé et la sécurité de leur famille et de leur communauté; nous aurons amplement le temps d'avoir une course efficace dès que la menace sera éliminée.

La suite des choses

Les débats entre les aspirants chefs seront organisés sans public et diffusés en direct sur Internet.

Nous avons mis en place certaines mesures pour aider les campagnes des candidats à la chefferie à traverser cette période d’incertitude. Parmi ces mesures, nous fournirons une liste de fournisseurs spécialisés dans l’organisation d’assemblées publiques virtuelles auxquels les campagnes pourront faire appel.

Ils ont également mis en place un portail en ligne pour permettre aux campagnes de soumettre les signatures des membres qui appuient leur candidat afin d’atténuer la crainte d’avoir à recueillir les signatures en personne.

À ce jour, seuls les favoris Erin O’Toole et Peter MacKay ont soumis toutes les signatures et l’argent demandé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Coronavirus

Politique