•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID : le tournage de District 31 interrompu

Les deux hommes sont debout devant une table.

Bruno Gagné (Michel Charette) et Patrick Bissonnette (Vincent-Guillaume Otis) dans la salle d'interrogatoire

Photo : Aetios productions

Cecile Gladel

Il restait neuf jours de tournage pour terminer la quatrième saison de la populaire série District 31. Il y en aura deux de moins, car le tournage a été suspendu en raison de la pandémie de la COVID-19 et des mesures instaurées par le gouvernement du Québec.

La décision a d'abord été prise mardi matin d'interrompre le tournage pour la journée, car des scènes extérieures devaient être tournées, et l'équipe avait des inquiétudes. Puis, mardi soir, la journée de travail du mercredi 17 mars a également été reportée. L'équipe [de District 31] tente de reprendre le tournage dans des conditions sécuritaires pour tous dès que possible, explique le porte-parole de Radio-Canada Marc Pichette. Certains comédiens doivent par ailleurs être placés en quarantaine, a précisé mardi soir Geneviève Clément, responsable des communications d'Aetios Productions.

Selon un communiqué diffusé par l'Union des artistes (UDA), les membres de l'Alliance québécoise des techniciens et techniciennes de l'image et du son (AQTIS) ont refusé mardi de poursuivre le travail sur le plateau de District 31. Le directeur général de l’UDA, Alexandre Curzi, était d'ailleurs présent sur le plateau de la série. Depuis le début de la crise du coronavirus, nos équipes de relations du travail sont présentes sur plusieurs plateaux de tournage, entre autres, afin de nous assurer que les conditions de travail mises en place par les producteurs sont sécuritaires. Or, selon certains témoignages, il semblerait que ce ne soit pas toujours le cas, peut-on lire dans le communiqué.

Les consignes de santé et de sécurité émises par le gouvernement pourraient se traduire par aucun maquillage, aucune coiffure, aucune retouche avant chaque prise de caméra. Cela veut aussi dire de respecter la distance d’un mètre dans la mise en place ainsi que dans le tournage de chaque scène. Cela pourrait aussi concerner les répétitions de théâtre et de danse, ajoute-t-on du côté de l'UDA.

Par ailleurs, en fin de journée, neuf associations représentant des artistes et professionnels ont envoyé une lettre au premier ministre François Legault lui demandant d'intervenir directement auprès des producteurs, productrices et diffuseurs afin de faire cesser dès maintenant les différents tournages jugés non essentiels par le gouvernement que ce soit en télévision, cinéma, nouveaux médias ou messages publicitaires.

Lors d’une entrevue donnée à Tout un matin lundi soir, la productrice Fabienne Larouche disait suivre à la lettre les recommandations du gouvernement du Québec.

Toutefois, elle était consciente que tout pouvait changer du jour au lendemain et avait assuré qu’elle agirait avec prudence pour garantir la sécurité de l’équipe. On a pris des mesures sanitaires. Les studios sont nettoyés à l’eau de Javel tous les jours, on a des boîtes à lunch pour tout le monde, des masques, des gants, du savon, du Purell, du papier. On n’utilise plus de micro sans fil, mais des perches. Il reste 9 jours de tournage et on suit ça de très près, expliquait la productrice en entrevue avec Eugénie Lépine-Blondeau, chroniqueuse culturelle de Tout un matin.

Il est encore trop tôt pour savoir si la diffusion de la populaire série va en être touchée et si la fin de la saison sera modifiée.

Le scénario a déjà été modifié

Avant même que le tournage ne soit interrompu, le scénariste de la série, qui avait fini l’écriture, Luc Dionne, avait dû y apporter des modifications.

La production a en effet dû éliminer un nouveau personnage qui devait entrer en scène pour les deux dernières semaines. Il était joué par un acteur qui revenait de Floride et qui a été mis en quarantaine. Luc a repris les textes, et on a donné ça à un autre personnage, souligne la productrice.

Par ailleurs, lundi, l’équipe technique a demandé qu’une scène qui devait se dérouler dans un hôtel miteux soit transférée à l’extérieur, ce que la production a accepté sans problème. On travaille tous ensemble à bien finir ce tournage. On espère que ça va fonctionner, mais si le premier ministre Legault nous demande d’arrêter la production, on va le faire sans hésitation. La santé du monde est plus importante qu’une émission de télévision, avoue Fabienne Larouche.

Même Luc Dionne est en quarantaine chez lui, car il est revenu de la France la semaine dernière.

Le dernier épisode de District 31 devrait normalement être diffusé le jeudi 16 avril sur les ondes d’ICI Télé.

Par ailleurs, il a été aussi confirmé au début de janvier qu'une cinquième saison était prévue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Télé

Arts