•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : plus d'attente pour les nouveaux arrivants

Des enfants dessinent autour d'une table.

Le Service d'accueil des nouveaux arrivants (SANA) de Trois-Rivières est habitué à de grands rassemblements.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Dans la région de la Mauricie, les impacts de la demande d’Ottawa de fermer ses frontières à tous les étrangers, en excluant les Américains, dans cette crise de la commencent à se faire sentir. Des familles qui devaient arriver au Québec devront attendre dans leur pays. Le Service d'accueil des nouveaux arrivants à Trois-Rivières (SANA), lui, a décidé de ne plus recevoir de nouveaux arrivants dans ses locaux, jusqu’à nouvel ordre.

Le directeur général du SANA Trois-Rivières, Ivan Alonso Suaza, estime que la seule chose à faire présentement est de suivre les directives émises par le gouvernement fédéral en matière d’immigration et de santé publique.

C’est important de respecter cette règle-là que le gouvernement émet. La plupart de notre clientèle provient de l’étranger.

Une citation de :Ivan Alonso Suaza, directeur général du SANA Trois-Rivières

Pour nous, c’est une situation délicate, on pense aux familles qui attendent pour venir ici, c’est sûr que ça nous prend tous par surprise, se désole-t-il. On attend les recommandations du ministère de l’Immigration, mais on est convaincus que les familles comprennent la situation

Les communications ont aussi changé. Reconnu pour être un endroit accueillant et rassembleur, le centre a décidé que l’aide se fera maintenant par téléphone et par courriel.

Ce sont des mesures exceptionnelles, ça va protéger les familles qui sont à l’étranger, mais aussi les familles qui sont ici.

Une citation de :Ivan Alonso Suaza, directeur général du SANA Trois-Rivières

Le ministère de l’Immigration communique avec nous par courriel et par téléphone régulièrement pour prendre le pouls de la situation et connaître les mesures qu’on a prises, assure le directeur général. La Ville de Trois-Rivières nous a aussi appelés pour nous donner des recommandations. On donne des conseils aux arrivants par téléphone pour qu’ils aient la bonne information.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !