•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 et télétravail : un expert constate une hausse des attaques d'hameçonnage

Des mains tapent sur un clavier lumineux d'un ordinateur portable.

Nova Scotia Power affirme avoir déjà mis en place des pare-feu, a mené des campagnes contre l’hameçonnage et a donné de la formation à son personnel sur les cyberattaques.

Photo : Reuters / Kacper Pempel

CBC News

Dans la foulée de la pandémie de la COVID-19, un expert en cybersécurité a constaté une hausse du nombre d’attaques d'hameçonnage visant à voler les informations de connexion des fonctionnaires et des gens du secteur privé qui travaillent de la maison.

Plusieurs tentatives d'hameçonnage seraient effectuées contre des personnes qui font du télétravail sur des réseaux virtuels privés (VPN). Les spécialistes en cybersécurité sont toujours en train de recueillir des données afin d’établir une corrélation directe entre la pandémie et l’augmentation des activités malicieuses.

Selon Rafal Rohozinski, PDG du groupe de sociétés SecDev, la situation actuelle représente une énorme occasion à saisir pour les escrocs en ligne.

Les systèmes informatiques du gouvernement fédéral et des entreprises n’ont jamais été conçus pour soutenir une migration soudaine et massive du personnel du bureau vers la maison, affirme-t-il.

L’ouverture que cela crée pour ceux et celles qui veulent semer le chaos à l’aide de rançongiciels et de maliciels est très, très significative. Et je ne crois pas du tout que la société soit prête pour cela.

Le département de la Santé des États-Unis victime d’une cyberattaque

Le site web du département de la Santé et des Services sociaux des États-Unis a été victime d’une cyberattaque qui a duré plusieurs heures, dimanche dernier, un incident qui a notamment vu ses serveurs être complètement submergés par des millions de demandes.

Les autorités ont affirmé que le système n’avait pas été infiltré, mais des médias américains ont décrit l’attaque comme une tentative de nuire à la réponse du gouvernement américain à la pandémie de la COVID-19 – et comme la possible œuvre d’une puissance étrangère.

Bien qu’il n’ait pas établi tous les éléments de l’incident, Rafal Rohozinski affirme que son expérience professionnelle lui fait penser qu’il y a un lien entre l’attaque et la crise entourant le coronavirus.

Le chef des Forces armées canadiennes en état d’alerte 

La semaine dernière, le plus haut commandant militaire du Canada a lancé un avertissement selon lequel il avait eu récemment des raisons de penser que des adversaires avaient l’intention d’exploiter l’incertitude, la confusion et la peur générée par la pandémie au pays.

Le général Jonathan Vance, chef d’état-major des Forces armées canadiennes, n’a pas été plus précis quant à la nature des menaces, mais les spécialistes croient qu’elles pourraient aller de tentatives de piratage à des campagnes de désinformation en ligne visant à discréditer la réponse du gouvernement fédéral à la crise.

Rohozinski se dit concerné par la capacité technique du gouvernement fédéral à supporter des milliers d’employés et d’employées sur des VPN.

D'après les informations de Murray Brewster

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !