•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vivre en isolement en période de pandémie

Une femme assise à sa table de cuisine.

En isolement chez elle depuis la semaine dernière, la Trifluvienne Laurence Gagné a accordé une entrevue au Téléjournal Mauricie-Centre-du-Québec.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les employés d’IDE Trois-Rivières sont en quarantaine depuis qu’un des leurs a contracté la COVID-19. Laurence Gagné est du nombre. « C’est plus grand que nous, on ne peut pas faire grand chose. »

La chargée de projets à IDE Trois-Rivières est en isolement chez elle avec ses deux chats depuis six jours. Elle devra passer un total de 14 jours en quarantaine.

Le moral est bon, a-t-elle dit en entrevue au Téléjournal Mauricie-Centre-du-Québec. Je suis assez positive, bien que c’est sûr que c’est un changement de vie.

Laurence Gagné ne présente pas de symptômes de la COVID-19 et n’a pas passé le test de dépistage.

Pas de panique, mais la prévention est vraiment importante.

Gif sur les conseils à suivre lorsqu'on est en quarantaine.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Que faire si on est en quarantaine?

Photo : Radio-Canada

Elle passe donc ses journées à faire des casse-tête, à regarder des films et des émissions. Je redécouvre un peu ma vie : combien de fois ai-je dit que tout allait trop vite?

Ses fonctions professionnelles dans le domaine du développement économique lui rappellent cependant la période critique que le monde traverse. Il faut continuer à faire rouler l’économie, par exemple en se faisant livrer un repas d’un restaurant local.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !