•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois cas suspects de coronavirus à Saint-Pierre-et-Miquelon finalement négatifs

Un panorama de la ville de Saint-Pierre.

L'archipel français de Saint-Pierre-et-Miquelon se trouve à 50 km au sud de Terre-Neuve.

Photo : AFP / Jean-Christophe L'Espagnol

Patrick Butler

Après avoir détecté trois cas suspects de coronavirus, les autorités de la santé de l’archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon indiquent que des tests de dépistage effectués à Halifax se sont avérés négatifs.

Cependant, la préfecture de la collectivité territoriale indique qu’un homme âgé de 35 ans et qu'une femme de 28 ans ayant voyagé récemment en Europe ont été hospitalisés lundi. Des échantillons de ces potentielles victimes seront envoyés au même laboratoire d'Halifax par avion mercredi.

Le préfet de l’archipel, Thierry Devimeux, doit faire le point sur les résultats et les mesures préventives adoptées par la collectivité mardi après-midi.

Consultez notre dossier : Tout sur la COVID-19 en Atlantique

Plusieurs restrictions déjà annoncées

La collectivité a déjà annoncé une série de nouvelles mesures visant à limiter la propagation du virus. Saint-Pierre-et-Miquelon a fermé tous les établissements recevant le public, dont les écoles, les bibliothèques et les centres communautaires et récréatifs.

Les magasins, les restaurants, cafés et bars ont également été fermés. Toutefois, les entreprises peuvent poursuivre les activités de vente de produits à emporter et de livraison à domicile.

Les établissements de santé demeurent ouverts, mais comme dans les autres provinces de l'Atlantique, les restrictions touchant les visiteurs ont été adoptées pour restreindre l'accès aux foyers de soins.

Les écoles seront donc fermées jusqu'au 29 mars. Pour ce qui est des autres établissements, la fermeture s'applique jusqu'au 15 avril, selon un communiqué de la préfecture.

Exemption des nouvelles restrictions sur les étrangers

Comme les citoyens américains, les voyageurs de Saint-Pierre-et-Miquelon sont exemptés de la fermeture de l’espace aérien canadien aux voyageurs étrangers.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a annoncé qu’à compter de jeudi les aéroports de Toronto, de Montréal, de Calgary et de Vancouver seront les seuls points d’entrée pour les voyageurs aériens de l’étranger.

Puisque le gouvernement canadien les considère comme des vols intérieurs, les vols d’Air Saint-Pierre vers Saint-Jean (T.-N.-L.) et Halifax ne sont pas touchés par la nouvelle mesure fédérale, explique la compagnie aérienne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Terre-Neuve-et-Labrador

Santé publique