•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : la STS restreint l'accès à l'espace conducteur dans ses autobus

Une affiche rappelant les différentes mesures en place à la Société de transports de Sherbrooke (STS).

Des consignes pour assurer la sécurité des chauffeurs et des usagers de la Société de transports de Sherbrooke (STS) ont fait leur apparition dans les autobus.

Photo : Radio-Canada / Martin Bilodeau

Radio-Canada

Si la propagation de la COVID-19 se poursuit et entraîne une baisse de l’achalandage sur son réseau de transport en commun, la Société de transport de Sherbrooke (STS) envisage de passer à l’heure d’été. C’est ce qu’a fait savoir Marc Denault, président de la STS, lors du conseil municipal de lundi soir. D'autres mesures ont aussi été mises de l'avant comme un accès restreint dans les autobus.

Depuis mardi matin, les usagers du transport en commun à Sherbrooke doivent entrer dans les véhicules par la porte arrière. Un ruban rouge empêche les gens de se retrouver dans l'espace situé près du siège du conducteur.

Des nouvelles mesures seront mises en place pour ralentir la progression de la maladie, mardi matin, autant pour protéger nos usagers que nos employés, indique Marc Denault, président de la STS.

Un ruban bloque l'accès à la porte principale des autobus de la Société de transport de Sherbrooke.

Les usagers de la Société de transport de Sherbrooke ne peuvent plus utiliser la porte principale pour monter à bord.

Photo : Photo fournie

Par ailleurs, Marc Denault fait savoir que la direction générale a demandé de mettre en place des équipes de façon permanente pour l’entretien des véhicules de la STS en faisant appel à une firme externe.

Tous les jours, les véhicules sont lavés. Les planchers, les mains courantes, les barres, assure-t-il.

Si jamais on voit des baisses significatives d'achalandage, il pourrait y avoir une révision. On pourrait peut-être passer à l’horaire d’été si on voit que les utilisateurs ne sont pas au rendez-vous, explique M. Denault.

Ce dernier nuance toutefois que le but de la STS est de maintenir le réseau en place tant et aussi longtemps qu'on aura les ressources disponibles pour offrir les services.

La Ville de Sherbrooke toujours en mode préalerte

Comme elle l’avait annoncé samedi lors d’un point de presse, la Ville de Sherbrooke est toujours en mode préalerte dans le contexte de la crise de la COVID-19.

Stéphane Simoneau, coordonnateur des mesures d'urgence pour la Ville de Sherbrooke, dit que le plan d’urgence élaboré par la Ville est tributaire du plan provincial. On respecte la cadence du provincial et on fait en sorte que les services essentiels soient toujours disponibles pour la population, explique-t-il.

Même son de cloche du côté de Danielle Berthold, conseillère du district de Desranleau et présidente du comité de sécurité publique de Sherbrooke que tous les efforts sont mis afin d’assurer les services essentiels à la population.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Coronavirus