•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : la communauté innue d’Ekuanitshit fermée aux non-résidents

La communauté surveille et limite les entrées sur son territoire si nécessaire.

Des gardes surveillent une route d'entrée.

L'entrée d'Ekuanitshit est gardée 24 h/24 pour les deux prochaines semaines.

Photo : Gacieuseté de Jean-Charles Piétacho

La communauté innue d’Ekuanitshit, en Minganie, prend les grands moyens pour éviter toute propagation de la COVID-19 dans sa population. Son conseil a interdit l’accès à la communauté aux non-résidents qui n'ont pas de raison essentielle de s’y trouver.

Deux entrées permettent de pénétrer à Ekuanitshit à partir de la route 138. L’une d’entre elles a été complètement barrée et l’autre est maintenant gardée 24 heures sur 24 par des agents de Sécurité innue, une entreprise de sécurité appartenant à la communauté.

Cette mesure demeurera en place au moins deux semaines, indique le chef Jean-Charles Piétacho.

Le chef dans la salle du colloque.

Jean-Charles Piétacho, chef d'Ekuanitshit.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

On va [vérifier que les gens qui rentrent sont] des personnes qui doivent être ici, comme les infirmières qui vivent à l’extérieur ou les gens qui font des livraisons, indique M. Piétacho.

Outre cette mesure draconienne, le comité pandémie mis en place dans la communauté, de concert avec le conseil de bande, a pris des décisions similaires à celles d’autres municipalités du Québec.

L’école primaire et secondaire Teueikan, les bureaux du conseil et la maison des jeunes sont maintenant fermés.

Toutes les activités sociales, notamment celles destinées aux aînés, ont aussi été annulées pour les deux prochaines semaines, au minimum.

Un remblai de neige, des cônes et un ruban de sécurité barrent l'un des accès d'Ekuanitshit.

L'une des entrées d'Ekuanitshit est bloquée

Photo : Gacieuseté de Jean-Charles Piétacho

La garderie reste toutefois ouverte pour permettre aux travailleurs de la santé et aux employés du conseil de bande d’y envoyer leurs enfants.

Le conseil demande toutefois aux autres parents de garder leurs enfants et de rester dans leur maison pendant la période d’isolement social. Il s’assure aussi que les résidents revenant de voyage respectent la quarantaine de 14 jours demandée par les autorités de santé publique du pays.

Au magasin de la communauté, un endroit particulièrement fréquenté, du personnel supplémentaire assurera l’hygiène des lieux.

Pour les membres de la communauté, le chef rappelle des consignes sanitaires simples.

Les recommandations de notre personnel de santé, c’est de revenir à la base : se laver les mains régulièrement, rappelle Jean-Charles Piétacho, qui invite la population respecter les conseils de la santé publique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !