•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour au pays hors du commun pour des étudiants gaspésiens et madelinots

Juliette Moses est assise sur son lit, portant un masque.

Juliette Moses, 19 ans, fait partie des étudiants du Cégep de la Gaspésie et des Îles qui doivent se placer en isolement après un voyage à Paris. Durant 14 jours, elle ne quittera sa chambre que pour aller à la salle de bain.

Photo : Juliette Moses

Isabelle Larose

De retour de France, 13 étudiants et enseignants du Cégep de la Gaspésie et des Îles doivent s’isoler après un voyage pédagogique à Paris afin de limiter la propagation de la Covid-19, au cas où certains d'entre eux seraient porteurs du virus.

Alors que les six Madelinots du programme Arts, lettres et communication prenant part au voyage scolaire ont atterri, comme prévu, dimanche soir à Havre-aux-Maisons après sept jours en France, les étudiants du campus de Carleton-sur-Mer, eux, sont rentrés en limousine dans la nuit de samedi à dimanche, coronavirus oblige.

Un groupe d'étudiants devant une limousine

Une limousine attendait les étudiants de Carleton-sur-Mer à la sortie de l'aéroport dimanche après-midi.

Photo : Page Facebook Arts, lettres et communication - Carleton et les Îles

C’est ce que les compagnies nous ont conseillé pour ramener sept personnes avec leurs bagages, à la dernière minute, avec un chauffeur, affirme la directrice générale du Cégep de la Gaspésie et des Îles, Yolaine Arseneau.

Elle précise que le voyage de retour, initialement prévu en train, n’était plus une option avant même que VIA Rail n’annule ses longs trajets.

On nous indiquait de limiter les déplacements en transport collectif autant que possible, précise la directrice générale Yolaine Arseneau. On a décidé de noliser une voiture pour les prendre en charge dès l’aéroport parce qu’ils sont considérés en quarantaine. En les envoyant dans le train, on aurait eu l’impression de ne pas faire notre part pour limiter les contacts.

Des citoyens inquiets

Le retour dans la Baie-des-Chaleurs du groupe d’étudiants inquiète certains citoyens. Reine Degarie, une citoyenne de Carleton-sur-Mer souffrant de bronchite chronique, est du nombre.

À quelques jours de son 76e anniversaire, Mme Degarie a expliqué dans une publication Facebook craindre que certains étudiants ne respectent pas les mesures d’isolement recommandées par les gouvernements pour les voyageurs rentrant au pays.

Quand j'ai su que ce groupe de jeunes revenait de Paris, j'ai un peu paniqué, affirme-t-elle. Est-ce qu'ils vont pouvoir contrôler ces jeunes-là, et surtout leurs frères et les sœurs, les empêcher de circuler un peu partout et de possiblement de nous contaminer?

Sur les réseaux sociaux, d’autres citoyens ont partagé ses inquiétudes. Des employés du Cégep ont personnellement répondu à Mme Degarie pour expliquer les mesures mises en place. On m'a rassurée, dit-elle, en me disant qu'on prenait tous les moyens, mais j'ai encore une petite crainte quand même.

Le Cégep se veut rassurant

La directrice générale du Cégep de la Gaspésie et des Îles assure que tous les moyens possibles ont été mis en branle pour transmettre au personnel ainsi qu’aux étudiants et leur famille les instructions d’Ottawa pour l'isolement volontaire (Nouvelle fenêtre) à domicile.

Yolaine Arseneau

La directrice générale du Cégep de la Gaspésie et des îles, Yolaine Arseneau

Photo : courtoise: Cégep de la Gaspésie et des Îles

C’est sûr que ça demeure le choix de la personne de bien appliquer ces mesures-là, mais le Cégep a mis tout ce qui pouvait en place pour respecter ces mesures-là.

Yolaine Arseneau, directrice générale du Cégep de la Gaspésie et des Îles

On s’est assuré auprès de la Santé publique qu’on avait les dernières recommandations concernant l’isolement, indique Yolaine Arseneau. On s’est assuré de transmettre ça aux étudiants concernés ainsi que les sites web et les numéros de téléphone de référence.

On s'est aussi assuré, poursuit Mme Arseneau, que les familles soient bien au courant de comment mettre en place les mesures pour respecter la quarantaine et on a l'engagement des étudiants et de leur famille qu'ils vont respecter ça et qu'ils prennent cela au sérieux.

Yolaine Arseneau précise que, selon les recommandations gouvernementales actuelles, les personnes qui partagent le domicile d’une personne rentrant de voyage, mais n’ayant pas de symptômes de coronavirus, n’ont pas à se placer en isolement. Toute la famille sera placée en isolement seulement si le voyageur développe des symptômes, explique-t-elle.

L’exemple de la famille Moses

À Carleton-sur-Mer, la famille Moses prend les mesures d’isolement prescrites par le Cégep de la Gaspésie et des Îles et les gouvernements très au sérieux.

Lorsque Juliette Moses, 19 ans, est rentrée à la maison dans la nuit de dimanche à lundi, les brèves retrouvailles avec ses parents se sont passées sans contact physique, à au moins deux mètres de distance.

Quand elle est rentrée, indique son père Mario Moses, on l'a invitée à aller dans sa chambre et on respecte ce que les gouvernements et le Cégep ont demandé de faire, aucun contact.

Quand je suis arrivée, précise Juliette Moses, j'ai vraiment désinfecté mes mains avant de rentrer, j'ai porté mon masque devant mes parents. On s’est fait des salutations à distance. J’ai moi-même fait mon lavage parce que mes parents ne pouvaient pas toucher à mes choses. J’ai tout désinfecté mes effets personnels.

Je reste dans ma chambre, c'est certain que je parle à mes parents quand même, mais à travers ma porte.

Juliette Moses, étudiante en isolement
Juliette Moses portant un masque

Juliette Moses affirme suivre à la lettre les procédures d'isolement depuis son retour à la maison.

Photo : Juliette Moses

Juliette Moses ne sort de sa chambre à coucher que pour aller à la salle de bain, en portant un masque.

On a une 2e chambre de bain qui est uniquement réservée pour elle, indique son père Mario. Ce matin, on lui a servi son déjeuner au seuil de la porte.

Juliette Moses garde le moral, mais elle sait que ses 14 jours d’isolement seront longs et parfois difficiles.

L’étudiante ne regrette aucunement son voyage à Paris et voit les bons côtés des choses. On avait La Joconde pour nous tous seuls, lance-t-elle en faisant référence à une visite au musée du Louvre.

Des étudiants dans un musée

Les étudiants du Cégep de la Gaspésie et des Îles au musée du Louvre.

Photo : Page Facebook Arts, lettres et communication - Carleton et les Îles

Un autre groupe d’étudiants toujours en voyage

Sept étudiants accompagnés de deux enseignants du programme d’Arts, lettres et communication du campus de Gaspé sont toujours en voyage scolaire en Argentine.

Le retour prévu le 21 mars a été devancé à mercredi, en raison des recommandations gouvernementales pour inciter les voyageurs canadiens à rentrer au pays dès que possible.

Le Cégep de la Gaspésie et des Îles demande à tous ses étudiants et son personnel d'aviser leur directeur de campus s'ils développent des symptômes de la Covid-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Coronavirus