•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec viendra en aide aux travailleurs touchés par le coronavirus

Les travailleurs autonomes ou salariés qui n'ont pas accès à l'assurance-emploi pourront recevoir jusqu'à 573 $ par semaine.

« Fermé jusqu'à nouvel ordre, M. Legault », peut-on lire dans la fenêtre d'un établissement licencié.

On ne sait pas encore quelle sera l'ampleur de l'impact économique de la pandémie de coronavirus, mais déjà, plusieurs entreprises ont été contraintes de fermer temporairement leurs portes.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Le premier ministre François Legault annonce un programme d'aide directe aux travailleurs isolés qui craignent de perdre leur source de revenus en raison de la pandémie de COVID-19.

Le Programme d'aide temporaire aux travailleurs touchés par le nouveau coronavirus (PATT) se base sur le montant maximal fixé par l'assurance-emploi fédérale. Les travailleurs autonomes ou salariés qui n'ont pas accès à l'assurance-emploi pourront recevoir jusqu'à 573 $ par semaine pour une période de 14 jours d'isolement.

Le programme s'adresse aux voyageurs; aux personnes qui ont été en contact avec des voyageurs; et aux personnes qui présentent des symptômes ou qui ont contracté la maladie. Toutes ces personnes sont forcées de s'isoler pour une période de 14 jours.

L'aide financière pourrait toutefois s'étirer jusqu'à un maximum de quatre semaines pour les personnes infectées dont la période de quarantaine doit se prolonger.

Le PATT ne sera pas imposable. Il sera administré par la Croix-Rouge, qui effectuera des versements bancaires ou des paiements par cartes prépayées.

L'objectif de ce programme est d'éviter que des personnes décident de ne pas suivre les directives données par la Direction de santé publique par crainte de perdre des revenus, a expliqué le premier ministre.

L'idée, c'est de dire : limitez la contagion [...] C'est important, si vous revenez de voyage, si vous avez des symptômes, de rester à la maison. On va vous aider financièrement.

François Legault, premier ministre du Québec

Il s'agissait de la deuxième conférence de presse du gouvernement québécois lundi, après celle portant sur l'état de la santé publique, tenue en début d'après-midi.

François Legault était entouré pour l'occasion du ministre des Finances, Eric Girard, et du ministre de l'Emploi, Jean Boulet.

Québec fait appel à la bonne foi des employeurs

Tous les Québécois ont un devoir civique d'éviter la propagation, a déclaré le ministre Boulet, qui a estimé que le programme pourrait coûter à l'État 150 millions de dollars s'il venait en aide cette année à 65 000 personnes.

François Legault insiste par ailleurs auprès des employeurs pour qu'ils facilitent le télétravail et l'isolement à domicile de leurs employés.

Étant donné qu'on veut agir rapidement pour le bien de l'ensemble de la société québécoise, on compte sur la bonne foi de tout le monde.

François Legault, premier ministre du Québec

Le ministre Boulet a précisé que le PATT ne s'adresse pas aux Québécois qui pourraient perdre leur emploi ou voir leur nombre d'heures de travail réduit en raison de la paralysie de l'économie.

Le programme fédéral d'assurance-emploi, qui devrait être bonifié dans un avenir rapproché, pourrait indemniser ces personnes, a indiqué le gouvernement.

Par ailleurs, d'autres mesures seront annoncées par le gouvernement québécois dans les prochains jours pour diminuer les conséquences négatives de la pandémie sur l'économie, a précisé le premier ministre Legault.

Québec prévoit mettre en place un autre programme sous forme de prêts aux entreprises. Ensuite, le gouvernement du Québec compte accélérer les investissements publics en santé, en transport et en éducation, toujours avec l'objectif de stimuler l'économie en ces temps difficiles.

La Fédération des chambres de commerce du Québec a salué les premières mesures économiques annoncées lundi, jugeant celles-ci nécessaires en ces temps incertains.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Emploi

Économie