•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinéma : le palmarès nord-américain au plus bas depuis 20 ans à cause de la pandémie

On peut lire sur la marquise que le cinéma est fermé temporairement.

Un cinéma de San Francisco, en Californie, est fermé à cause de la COVID-19.

Photo : Getty Images / Justin Sullivan

Radio-Canada

Alors que l’activité a commencé à ralentir fortement aux États-Unis et au Canada pour lutter contre la propagation du coronavirus, les salles de cinéma ferment, et les résultats aux guichets sont au plus bas depuis deux décennies. Au Québec, le gouvernement a demandé dimanche aux propriétaires de cinémas fermer leurs salles.

Entre les reports des grosses sorties par les studios, les 12 principaux films ont rapporté environ 51 millions de dollars américains la fin de semaine dernière, selon les estimations publiées dimanche par la société spécialisée Exhibitor Relations; un chiffre presque deux fois inférieur à celui du week-end dernier en Amérique du Nord.

L’année dernière, à la même période, ce chiffre était presque de 130 millions de dollars.

En plus des personnes qui ont décidé de rester chez elles pendant la fin de semaine, les principaux propriétaires de cinéma d’Amérique du Nord avaient annoncé, vendredi, qu’ils réduisaient la capacité de leurs salles de moitié pour permettre aux spectatrices et spectateurs d’être à bonne distance et éviter la propagation de la COVID-19.

Dans ce contexte difficile, c’est le film de Disney En avant qui finit pour la seconde semaine d’affilée à la première place aux guichets, avec 10,5 millions de dollars américains, devant deux nouveautés : J’y crois encore (9,5 millions) et Bloodshot (9,3 millions).

Selon la presse spécialisée, ces chiffres sont au plus bas depuis septembre 2000.

Les cinémas ferment

Les chiffres en Amérique du Nord seront sûrement plus bas lors de la prochaine fin de semaine. En particulier au Québec, alors que le gouvernement a demandé que les cinémas ferment. Certains l’avaient déjà fait dimanche, comme le cinéma Beaubien à Montréal.

Les cinémas Guzzo ont fermé leurs portes dimanche soir. Une décision qui inquiète d'ailleurs leur propriétaire, Vincent Guzzo. Je comprends pourquoi c’est fait, sauf qu’il y a le volet santé mentale et anxiété des jeunes. On n’est pas en train d’évaluer ces dommages-là. Mais ce n’est pas moi qui vais m’obstiner avec le premier ministre, il fait un très bon travail en ce moment, a déclaré Vincent Guzzo en entrevue avec Patrick Masbourian à Tout un matin.

Vincent Guzzo au micro de Catherine Perrin

Vincent Guzzo

Photo : Radio-Canada / Olivier Lalande

Il ajoute qu’il avait suggéré de n’accepter que 50 % de la capacité de la salle, mais que peu de gens se sont déplacés au cinéma pendant la fin de semaine. Le maximum qu’on a eu, c’est 25 %, a-t-il ajouté.

Vincent Guzzo pense aussi que les cinémas indépendants en région vont écoper d'un manque à gagner à court terme. Pour le moment, c’est 14 jours, mais on n’est sûrs de rien.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Cinéma

Arts