•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fermeture des écoles en Saskatchewan : Scott Moe se défend d’avoir été « trop lent »

Scott Moe s'adresse au média lors d'un point de presse.

Scott Moe fait le point sur la situation du coronavirus en Saskatchewan.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, prend à son tour la décision de fermer les écoles jusqu'à nouvel ordre à compter de vendredi, se défendant au passage d’avoir pris trop de temps avant de mettre en place cette mesure.

La situation évolue rapidement et hier soir [dimanche], nos voisins [albertains] ont annoncé 17 nouveaux cas de COVID-19. L’Alberta est tout près, alors on veut s’assurer de mettre en place des mesures préventives pour empêcher que la situation ne se détériore, a souligné Scott Moe lors d’une conférence de presse, lundi midi.

La mesure gouvernementale instaurée lundi s’appliquera à tous les élèves de la maternelle à la 12e année et vise à prévenir la propagation de la COVID-19 dans les établissements scolaires, indique la province.

Les garderies qui se trouvent à l’intérieur des écoles sont elles aussi amenées à fermer. Le premier ministre dit toutefois que des mesures s’ajouteront prochainement à propos des garderies qui détiennent un permis et qui ne partagent pas des locaux avec un établissement scolaire.

Le gouvernement invite également les parents qui peuvent garder leurs enfants à la maison d’ici vendredi à le faire. Il assure que les élèves ne seront pas pénalisés s’ils ne sont pas en classe durant cette période.

Scott Moe précise aussi que les élèves de 12e année pourront tous obtenir leur diplôme. Les autres élèves passeront également à la prochaine année.

Dimanche, le médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan, Saqib Shahab, a laissé savoir que les trois critères considérés comme essentiels pour fermer les écoles n’avaient pas encore été atteints, et que par conséquent la mesure n’était pas nécessaire pour l’instant.

Les critères sont la transmission du virus à l’intérieur des communautés, l’augmentation rapide des cas de coronavirus signalés en Saskatchewan ainsi que la transmission du virus sans lien avec un voyage ou un cas de COVID-19 confirmé.

La Fédération des enseignants de la Saskatchewan, des parents et des élèves ont d’ailleurs décrié le fait que les écoles saskatchewanaises étaient toujours ouvertes, depuis dimanche.

Saqib Shahab qui s'adresse aux médias.

Le médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan, Saqib Shahab, était aux côtés de Scott Moe lors de la conférence de presse, lundi.

Photo : Radio-Canada

Des cours en ligne ou à distance pour les élèves francophones

Les parents et les tuteurs d’élèves francophones ont pour leur part reçu un courriel dans lequel le directeur général du Conseil des écoles fransaskoises (CEF), Ronald Ajavon, les informe des mesures prises par la province, mais aussi des solutions mises de l’avant par le réseau scolaire fransaskois pour accommoder les élèves.

La journée du 20 mars sera réservée au personnel pour permettre la préparation des activités de la semaine prochaine. À compter du lundi 23 mars, tous les élèves du CEF auront accès à des cours offerts en ligne ou à distance adaptés à leur âge et aux exigences reliées à la diplomation, peut-on apprendre dans la note envoyée aux parents et aux tuteurs.

Les employés du CEF seront également amenés à travailler de la maison à partir du 23 mars.

Un deuxième cas confirmé en Saskatchewan

Par ailleurs, la province a révélé qu’un deuxième cas présumé a finalement été déclaré positif par le Laboratoire national de microbiologie de l’Agence de la santé publique du Canada.

Il s’agit d’une personne dans la soixantaine qui a récemment voyagé en Arizona.

La Saskatchewan a ainsi deux cas confirmés et cinq cas présumés de COVID-19 à l’heure actuelle.

Nous devons rester calmes

Dans un autre ordre d’idée, Scott Moe a aussi imploré les Saskatchewanais à demeurer calmes face à la pandémie de la COVID-19. Il a demandé aux habitants de la province en voyage de revenir le plus rapidement possible en sol saskatchewanais, s’appuyant notamment sur les propos du premier ministre, Justin Trudeau, un peu plus tôt dans la journée, lundi.

Si vous êtes un résident en Saskatchewan qui se trouve à l’étranger, il est temps de rentrer à la maison et de vous isoler pendant deux semaines, a-t-il rappelé.

Avec les informations de Charles Lalande et de Thomas Gagné

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !