•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : Montréal déploie des ressources à l'aéroport Trudeau

La première personne à avoir été infectée au Québec est maintenant guérie, a par ailleurs indiqué la Direction de la santé publique.

Une femme de la santé publique remet des directives écrites à un homme portant un masque.

Des employés de la santé publique sont à l'oeuvre à l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau pour enjoindre les voyageurs qui arrivent dans la métropole de se mettre en quarantaine.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

La Direction de la santé publique de Montréal a dépêché des dizaines de ses employés à l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau pour enjoindre aux voyageurs arrivant dans la métropole de s'isoler pour 14 jours.

C'est ce qu'a annoncé la directrice de la santé publique de Montréal, la Dre Mylène Drouin, lors d'un point de presse donné en compagnie de la mairesse de Montréal, Valérie Plante. Radio-Canada avait révélé l'information dimanche.

La mesure vise tous les voyageurs qui entrent au pays, qu'ils soient québécois, canadiens ou étrangers, a précisé la Dre Drouin. Ils seront priés de ne pas aller travailler, de ne pas visiter de lieux publics, et d'éviter toute visite.

Selon la Dre Drouin, cette approche mobilisera au moins une trentaine de personnes, soit 10 à 15 employés pour chacun des trois quarts de travail retenus.

La Dre Drouin n'a pu dire exactement qui seront les employés affectés à cette tâche, mais il ne s'agira ni de médecins ni d'infirmières, a-t-elle dit, puisque ces derniers sont déjà mobilisés pour d'autres tâches.

La mairesse Plante a précisé pour sa part que des cadets ou des agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) seront formés par des employés de la santé publique afin de participer à l'opération.

Selon la Dre Drouin, les équipes intercepteront les voyageurs avant leur sortie de l'aéroport, et leur travail sera complémentaire à celui effectué par l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) dans la zone internationale.

Aéroports de Montréal collabore à cette initiative, annoncée tout juste après que l'ASFC eut annoncé une intensification de ses mesures de détection de la COVID-19 dans les aéroports internationaux du pays.

La Directrice régionale de santé publique, la Dre Mylène Drouin, tient un document expliquant les mesures prises à l'aéroport Trudeau.

La mairesse Plante et la Dre Drouin de la DRSP ont présenté des mesures à l'aéroport Trudeau pour contrer la propagation de la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

De la nécessité d'en faire plus qu'Ottawa

La Dre Drouin et la mairesse Plante ont pris soin de ne pas égratigner la gestion du gouvernement fédéral dans ce dossier, mais leurs commentaires révèlent qu'elles avaient des doutes sur son efficacité.

Il n'est pas question de jeter des pierres à qui que ce soit, a par exemple dit Mme Plante, mais il fallait rehausser le niveau de conscientisation des usagers sur la gravité de la situation et l'importance de respecter les recommandations de la santé publique.

Nous voyions clairement, nous avions des échos que l'information ne semblait pas se rendre et être toujours prise au sérieux par les voyageurs qui arrivaient sur notre territoire.

Dre Mylène Drouin, directrice de la santé publique de Montréal

Mme Plante a d'ailleurs assuré avoir eu une discussion très productive dimanche soir avec le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, et avoir ressenti une forte volonté de la part du gouvernement fédéral de resserrer les contrôles à l'aéroport.

Même si j'aurais aimé une approche différente sur certains aspects de l'accueil des passagers dans le passé, j'aimerais réitérer que le gouvernement fédéral prend la situation très au sérieux, a-t-elle ajouté.

Il n’y a pas de place pour la panique, mais il y a de la place pour suivre les recommandations à la lettre, pour s’assurer que, individuellement et collectivement, on est en meilleure posture pour contenir le virus.

Valérie Plante, mairesse de Montréal

La Dre Drouin a rappelé que les employés feront des recommandations aux voyageurs, mais que cela n'a pas le poids d'une ordonnance légale. On n'est pas la police du voyageur, a-t-elle résumé.

Le message livré aux voyageurs

Une voiture seule dans un grand espace de stationnement.

Le stationnement de l'aéroport Montréal-Trudeau était pratiquement vide lundi midi.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Les gens qui reviennent seuls et qui doivent réintégrer leur famille sont incités à s'isoler de leurs proches et de faire chambre à part. Ils sont aussi invités à porter un masque et à se tenir à 2 mètres de distance d'eux en tout temps.

Les voyageurs sont aussi priés de prendre leur température deux fois par jour, et de surveiller l'apparition de symptômes grippaux (fièvre, toux, difficultés respiratoires, nausées, vomissements) tous les jours.

Si tel est le cas, toute personne doit contacter immédiatement le 1 877 644-4545, a rappelé la Dre Drouin.

La directrice régionale de santé publique de Montréal a par ailleurs fait savoir qu'elle a demandé des thermomètres et des masques chirurgicaux à Ottawa, afin que les agents montréalais puissent les remettre aux voyageurs.

Chaque voyageur qui ne suit pas les consignes de santé publique crée une brèche pouvant potentiellement compromettre les stratégies de santé publique mises en place, a-t-elle souligné.

Selon la Dre Drouin, 11 cas de COVID-19 ont été recensés à Montréal.

La première personne à avoir contracté la maladie est guérie, a-t-elle annoncé.

Ce que je peux vous dire, c’est que le 1er cas que nous avions eu à la fin février se porte bien, est testé négatif et son isolement volontaire s’est terminé hier. Nous avons deux cas à Montréal aux soins intensifs.

Dre Mylène Drouin, directrice de la santé publique de Montréal

La directrice de la santé publique dit d'attendre à une hausse de cas de COVID-19 dans les prochains jours, en raison du grand nombre de voyageurs récemment revenus de la semaine de relâche scolaire.

Elle n'exclut pas qu'une transmission communautaire s'installe, en précisant que la Ville n'a aucune preuve en ce sens jusqu'à nouvel ordre.

La Dre Drouin a par ailleurs indiqué que le CIUSSS du Centre-Ouest-de-l'Île-de-Montréal va élaborer une stratégie visant spécifiquement les itinérants qui arpentent les rues de la métropole.

La mairesse Plante a également souligné qu'elle va s'assurer que le service 211, destinée à combattre la pauvreté et l'exclusion sociale, sera en mesure de répondre aux besoins des Montréalais, mais sans donner plus de détails.

Gif expliquant les symptômes du COVID-19Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Connaissez-vous les symptômes du coronavirus?

Photo : Radio-Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Politique municipale