•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : Air Canada réduit son service et se serre la ceinture

Des passagers vérifient leurs billets au kiosque d'Air Canada à l'aéroport international de Vancouver (YVR).

Air Canada a annoncé qu'elle réduira son service de 50 % en raison de la pandémie de COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada

Air Canada a annoncé qu'elle réduira la capacité de son réseau de 50 % par rapport à 2019, emboîtant le pas à d’autres compagnies aériennes dans le monde qui subissent les contrecoups de la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus.

La réduction de capacité sur les marchés du Pacifique pour le mois d'avril devrait être d'environ 75 %, ajoute la compagnie dans un communiqué diffusé lundi.

Pour faire face à la diminution des vols internationaux en réaction aux mesures préventives adoptées par plusieurs pays, Air Canada a également annoncé avoir lancé un plan de réduction des coûts qui lui permettrait de dégager 500 millions de dollars.

La COVID-19 entraîne pour le secteur du transport aérien à l'échelle mondiale des défis sans précédent, aggravés par l'incertitude quant à l'ampleur de ses effets, a déclaré par voie de communiqué Calin Rovinescu, président et chef de la direction d’Air Canada. Toutefois, nous sommes convaincus qu'après une décennie de transformation et de résultats records, Air Canada dispose aujourd'hui de l'agilité, de l'équipe et du réseau qui lui permettront de réussir à traverser cette crise.

Cette décision du transporteur aérien canadien fait écho à des décisions similaires de la part de compétiteurs canadiens, européens et américains.

Dans un message publié lundi sur Facebook, le transporteur Sunwing a annoncé suspendre tous les vols vers le Sud entre le 17 mars et le 9 avril.

Nous nous concentrons sur le rapatriement de nos clients et nous avons déjà commencé à opérer des vols en ce sens, précise la compagnie.

United Airlines réduit de 50 % sa capacité pour avril et mai, ont annoncé aux employés dimanche soir le PDG Oscar Munoz et Scott Kirby, le numéro deux qui devrait prendre bientôt les rênes de l'entreprise.

Ils indiquent ainsi que sur les deux premières semaines du mois de mars, habituellement le plus chargé de l'année, United Airlines a accueilli plus d'un million de clients de moins à bord de [ses] avions qu'à la même période l'an dernier.

American Airlines prévoit quant à elle une réduction de 75 % de sa capacité sur les vols internationaux par rapport à l'année passée, selon un communiqué publié samedi soir.

Ces suspensions [de vols] vont durer jusqu'au 6 mai. Ce changement est une réponse à la baisse de la demande et aux restrictions de transport ordonnées par le gouvernement américain en raison du coronavirus (COVID-19), souligne la compagnie.

American Airlines va également réduire de 20 % sa capacité sur les vols intérieurs aux États-Unis en avril, et de 30 % en mai.

Sa concurrente Delta Airlines a également indiqué dimanche, sur son site Internet, avoir adapté son programme de vols à ces interdictions, et ne maintenir que quelques vols transatlantiques quotidiens.

Des pertes en Europe

En Europe, Air France et IAG réduiront leur offre de 70 % dès lundi alors que l’essentiel des flottes d’easyJet et de Ryanair sera cloué au sol.

Un avion du transporteur aérien à bas prix Ryanair décolle.

Un avion du transporteur aérien à bas prix Ryanair

Photo : Reuters / Regis Duvignau

Groupe ADP, qui gère notamment les aéroports parisiens de Roissy-Charles-de-Gaulle et d'Orly, prévoit pour sa part une baisse de son résultat d'exploitation de 190 millions d'euros en fonction d'un recul du trafic de 25 % sur ses principales plateformes à partir de mars et pour les quatre ou cinq mois à venir.

Le groupe Air France-KLM a annoncé de son côté une réduction de son activité de 70 % à 90 % lors des deux prochains mois au moins.

GIF montrant des conseils pour prévenir la propagation du coronavirus.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des conseils pour réduire les risques de propagation du COVID-19.

Photo : Radio-Canada

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Transports

Économie