•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : vives préoccupations quant à l’ouverture des écoles en Saskatchewan

Durant l’hiver, trois enfants montent à bord d’un autobus scolaire.

La Fédération des enseignants de la Saskatchewan, des parents et des élèves avouent qu'ils auraient aimé voir la province fermer les écoles afin de prévenir la propagation de la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Mireille Roberge

Radio-Canada

Le président de la Fédération des enseignants de la Saskatchewan (STF), Patrick Maze, se dit inquiet de la décision de la province de garder les écoles ouvertes malgré l’augmentation du nombre de cas présumés de COVID-19 en Saskatchewan.

À son avis, il serait judicieux de suspendre les classes pendant quelques jours afin de réfléchir aux prochaines étapes de la lutte contre la COVID-19 dans la province.

Patrick Maze affirme que les enseignants doivent être impliqués rapidement dans le plan de la province pour contrer la propagation de la maladie et que cette dernière doit agir plus tôt que tard pour protéger la santé des enseignants et des élèves.

Il indique que le personnel des établissements scolaires en Saskatchewan devra plus tard s'adapter tant bien que mal à un changement des horaires pour les élèves et que la situation est complexe pour les écoles qui comptent beaucoup d’élèves.

Ce serait logique de prendre une pause pendant quelques jours et de régler ces problèmes. Nous essayons d’être patients, mais nous entendons beaucoup de préoccupations et peu de réponses [de la province], déclare-t-il.

Patrick Maze répond aux questions des journalistes lors d'un point de presse.

Patrick Maze aurait aimé que la province décide de fermer les écoles pendant quelques jours.

Photo : Don Somers

Envoyer ou non les enfants à l’école?

Pendant ce temps, de nombreux parents sont indécis quant à l’idée d’envoyer leurs enfants à l’école cette semaine.

La Fransaskoise Estelle Bonetto a choisi de suivre les recommandations de la province et d’envoyer ses trois enfants à l’école, lundi, après avoir discuté de la situation en famille au cours de la fin de semaine.

Pour l’instant, je vais continuer d’envoyer mes enfants à l’école. Par contre, on s’attend à ce que les écoles soient fermées dans les prochains jours, soutient-elle.

Cette dernière précise qu’au cours des derniers jours, son conjoint et elle se sont préparés à cette éventualité.

Nous sommes prêts, nous avons des plans de rechange si on doit rester à la maison et si nous y sommes pour un temps indéterminé, note Estelle Bonetto.

Elle ajoute que ses enfants sont conscients des mesures d’hygiène recommandées par la province et l’Agence de la santé publique du Canada et qu’il s’agit d’une responsabilité collective de faire tout ce qui est en son possible pour prévenir la propagation de la COVID-19.

Estelle Bonetto dans le studio de radio de l'émission Point du jour,

Estelle Bonetto, artiste visuelle et auteure,

Photo : Radio-Canada

Danita Brian, qui habite à Saskatoon, compte pour sa part garder cinq de ses enfants à la maison pour l’instant, mais elle croit que la province doit rapidement emboîter le pas aux nombreuses provinces comme l’Alberta, l’Ontario et le Québec, qui ont tour à tour décidé de suspendre les cours.

« Les gens ne prennent pas [la pandémie de COVID-19] au sérieux. »

— Une citation de  Danita Brian, mère de Saskatoon

Ella Reichert, une élève de 15 ans au Collège Balfour, à Regina, pense également que la décision de garder les écoles saskatchewanaises ouvertes n’est pas appropriée.

Entre les cours, il y a beaucoup de monde et beaucoup de mouvements dans les corridors, mais peu d’espace [pour prendre ses distances par rapport aux autres élèves], mentionne-t-elle, tout en soulignant qu’il est possible que cette réalité contribue à la propagation du virus.

« Idéalement, j’aimerais que l’école soit fermée jusqu’à ce que le gouvernement provincial s’assure qu’il pourra contenir le virus et empêcher sa propagation. »

— Une citation de  Ella Reichert, élève au Collège Balfour

Pour le moment, un cas de COVID-19 a été confirmé en Saskatchewan alors que cinq autres cas présumés sont toujours en train d’être analysés au Laboratoire national de microbiologie de l’Agence de la santé publique du Canada à Winnipeg.

Avec les informations de Creeden Martell et d'Elsie Miclisse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !