•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les conseils municipaux temporairement autorisés à siéger à huis clos

Les élus discutent ensemble lors du conseil municipal.

Conseil municipal de la Ville de Rimouski

Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

Radio-Canada

La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, permet exceptionnellement aux conseils municipaux de siéger à huis clos, mais l’application de la mesure n’est pas obligatoire. Il s’agit de minimiser les risques de propagation du coronavirus pouvant survenir à la suite d’une séance publique.

Plusieurs municipalités de l’Est-du-Québec ont des séances prévues ce soir. C’est le cas, entre autres, de Rimouski, Matane, Baie-Comeau et Gaspé.

La Ville de Baie-Comeau a déjà annoncé qu'elle diffuserait les réunions par Facebook Live.

Matane, qui siégera aussi à huis clos, prévoit de diffuser par vidéo, mais la méthode reste à déterminer pour le moment. Ce soir, notre séance publique se fera avec des conseillers qui seront présents, mais on va demander aux citoyens d’y assister via le web, par vidéo, explique le maire, Jérôme Landry. On va essayer de le faire en direct, mais si c’est impossible on le fera en différé comme d’habitude.

Le conseil municipal de Gaspé

Le conseil municipal de Gaspé

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Même scénario pour la Ville de Rivière-du-Loup.

Gaspé a aussi annoncé que le conseil siégerait à huis clos. La Ville a décidé de diffuser l'assemblée sur le réseau YouTube.

La séance du conseil de Rimouski ne sera pas à huis-clos ce soir, mais il y aura un nombre limité de citoyens autorisés à y assister.

Dans le texte de l’arrêté ministériel diffusé dimanche, on peut aussi lire que les élus ont la possibilité de participer aux séances à distance, par téléphone ou par visioconférence, par exemple.

Par ailleurs, la ministre encourage les municipalités à diffuser les séances du conseil sur leurs plateformes numériques «  par souci de transparence ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Coronavirus