•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : plusieurs pays dans le monde resserrent leurs frontières

Le Canada et la Russie resserrent leurs frontières, l'UE songe à faire de même et les marchés replongent.

Un homme marche dans l'aéroport Montréal-Trudeau avec un immense sac-à-dos sur son épaule droite.

Il est temps, pour les voyageurs, de rentrer au Canada.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

La pandémie de coronavirus continue de prendre de l'ampleur, et ce, même si les États prennent des mesures de plus en plus radicales pour lutter contre la propagation de la COVID-19.

Le gouvernement Trudeau, par exemple, a ordonné en début d'après-midi la fermeture des frontières aux étrangers, avec quelques exceptions, notamment les Américains.

La Russie va également fermer à partir de mercredi et jusqu'au 1er mai ses frontières aux citoyens étrangers, à l'exception des résidents permanents dans le pays, a annoncé le gouvernement russe.

Quelques heures plus tôt, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, avait fait une suggestion similaire, proposant d'interdire les voyages non essentiels vers l'UE pour une période initiale de 30 jours. Pour entrer en vigueur, cette proposition devra être approuvée par les États membres mardi, mais il ne devrait s'agir que d'une formalité.

Pendant ce temps, l'OMS encourage tous les pays à accentuer leurs programmes de dépistage, qu'elle présente comme la meilleure manière de ralentir la progression de la pandémie de coronavirus. Car il y a désormais plus de cas et de décès dans le reste du monde qu'en Chine, selon le chef de l'organisation, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Par ailleurs, les marchés financiers poursuivent leur dégringolade, notamment à Wall Street, où les échanges ont été brièvement suspendus ce matin. Aussi, les bourses ont clôturé en baisse en Asie, en Europe et en Océanie, et le baril de pétrole a atteint son niveau le plus bas en quatre ans, tant à New York qu'à Londres.

Au Canada

Aux États-Unis

  • Le président américain Donald Trump appelle les Américains à éviter les rassemblements de plus de 10 personnes;
  • lundi en fin d'après-midi, près de 4400 cas avaient été recensés à l'échelle des États-Unis, et la COVID-19 avait fauché la vie de 69 Américains, selon le Center for Systems Science and Engineering de l'Université Johns Hopkins;
  • quatre États du nord-est du pays (New York, le New Jersey, le Connecticut et la Pennsylvanie) ont pris des mesures conjointes pour lutter contre l'épidémie : à compter de 20 h ce soir, les rassemblements de plus de 50 personnes seront interdits; les gymnases, les cinémas et les casinos seront fermés; et les restaurateurs devront limiter leurs activités à la livraison et à la préparation de repas à emporter;
  • une première étude clinique pour tester l'efficacité d'un vaccin contre la COVID-19 a commencé à Seattle;
  • et Washington envisage de décréter un congé fiscal d'au moins 800 milliards de dollars américains d'ici la fin de l'année pour aider l'économie du pays à se relever, a fait savoir le principal conseiller économique de Donald Trump, Larry Kudlow;
  • les bourses nord-américaines ont connu une autre journée de dégringolade, ce qui laisse à penser qu'une fermeture des places boursières n'est pas à exclure, selon l'économiste et stratège en chef de la Banque Nationale.

Ailleurs dans le monde

  • selon le Center for Systems Science and Engineering de l'Université Johns Hopkins, il y avait plus de 7100 morts recensés dans le monde lundi en fin d'après-midi;
  • l'Italie, le pays d'Europe qui paye le plus lourd tribut à la pandémie de coronavirus, a dépassé la barre des 2000 morts, avec 349 décès dans les dernières 24 heures, selon le bilan publié lundi soir;
  • la France compte 6633 cas confirmés et 148 morts. Son président, Emmanuel Macron, a décrété cet après-midi de nouvelles mesures, notamment en ce qui a trait au secteur des transports. Il a également confirmé le report du second tour des élections municipales;
  • les dirigeants des pays du G7 se sont dits « déterminés » lundi à faire « tout ce qui est nécessaire » pour restaurer la croissance mondiale qui vacille en raison de la pandémie du coronavirus;
  • la Commission européenne prévoit un recul de son économie de 1 % en 2020;
  • les effets catastrophiques de la pandémie sur le transport aérien s'accélèrent;
  • les constructeurs automobiles Renault et PSA ont annoncé la fermeture temporaire de leurs usines;
  • et Airbus se prépare à ralentir, voire à stopper, sa production.

Dans le monde des sports

Ils ont été testés positifs

  • Le président de la Catalogne, Quim Torra;
  • Le maire de Nice, Christian Estrosi;
  • L'acteur britannique Idris Elba;
  • et le ministre de l'Environnement de la Pologne, Michal Wos.
Avec les informations de Agence France-Presse, Reuters, Associaed press, et CNN

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Santé publique

International