•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les proches d’Édith Blais soulagés de la savoir saine et sauve

Sébastien Fontaine et Béatrice Catudal ont travaillé avec Édith Blais au Boquébière de Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada / Guylaine Charette

Radio-Canada

Les amis d’Édith Blais ont tous poussé un grand soupir de soulagement quand ils ont appris la nouvelle qu’ils attendaient depuis 15 mois. La Sherbrookoise et son compagnon italien ont été retrouvés vivants après plus d’un an passé en captivité en Afrique de l’Ouest. 

Les proches de la jeune femme ne connaissent toujours pas la date de son retour au Québec.

Selon les informations de Radio-Canada, Édith Blais a quitté Bamako vers l’Europe. Sa famille a pu lui parler samedi. Son compagnon italien, quant à lui, est de retour en Italie.

Si peu de détails ont filtré sur l'opération qui a mené à leur libération, les témoignages de sympathie se multiplient sur les réseaux sociaux.

Edith Blais et Mahamat Saleh Annadif se donne « le coude ».

Edith Blais a été accueillie par le chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif.

Photo : MINUSMA, la mission de l'ONU au Mali

Sébastien Fontaine et Béatrice Catudal ont rencontré Édith Blais quand elle travaillait dans un bar du centre-ville de Sherbrooke entre deux voyages humanitaires.

Sébastien Fontaine dit d’emblée qu’il est heureux de la savoir saine et sauve. Il a aussi une pensée pour sa famille, qui était sans nouvelles depuis plus d’un an.

Même s’il a bien hâte de retrouver son amie à Sherbrooke, Sébastien Fontaine s’arme de patience d’ici à son retour.

Édith a le cœur sur la main, de facto, elle va être portée à aller aider les gens. Je pense que les voyages comme ça lui apportaient énormément de découvrir, mais aussi de pouvoir aider les gens, explique-t-il.

Sébastien Fontaine et Béatrice Catudal sourient.

Sébastien Fontaine et Béatrice Catudal ont bien connu Édith Blais lorsqu'elle était employée du Boquébierre.

Photo : Radio-Canada

Son ancienne collègue de travail, Béatrice Catudal, est elle aussi soulagée depuis qu’elle a appris la nouvelle.

J’espère que les gens vont être en mesure de lui laisser l’espace dont elle aura besoin pour se remettre sur pied en revenant ici. Ça peut être difficile, je crois, autant de célébrité involontaire, j’espère qu’elle va prendre le temps de se remettre sur pied, affirme-t-elle.

Aux serres St-Élie, les employés avec qui Édith Blais a également travaillé ont aussi poussé un soupir de soulagement. Chantal Perreault, qui se rappelle de la bonne humeur de la jeune femme, affirme qu’elle est particulièrement contente qu’elle ait été retrouvée.

Avec les informations de Guylaine Charette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Afrique