•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 nouveaux cas présumés du coronavirus au Nouveau-Brunswick

La médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell, lors d'un point de presse pour annoncer un premier cas de coronavirus au Nouveau-Brunswick.

La médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell, a annoncé mercredi que le Nouveau-Brunswick compte son premier cas présumé de COVID-19, le nouveau coronavirus.

Photo : Radio-Canada

Quatre nouveaux cas présumés ont été annoncés dimanche après-midi par la médecin-hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, la Dre Jennifer Russel, et le premier ministre, Blaine Higgs.

Selon les autorités, ces nouveaux cas présumés seraient tous reliés au premier cas officiel annoncé par la province cette semaine. Ils auraient été en contact direct avec cette femme, mais il n’est pas clair s’ils ont voyagé avec elle.

Je sais que ça peut être très stressant à entendre, mais je ne suis pas surprise de voir ça. Je prévois d’autres cas reliés à des voyages récents, au Nouveau-Brunswick, indique Jennifer Russel.

Consultez notre dossier : Tout sur la COVID-19 en Atlantique

Ces nouveaux cas présumés seraient un homme dans la cinquantaine, une femme dans la cinquantaine et deux hommes dans la vingtaine.

Le premier ministre Blaine Higgs demande aux gens de garder en tête que les personnes de 70 ans et plus sont très à risque. Il demande d’éviter tout contact avec des aînés si l’on a voyagé à l’extérieur de la province.

Blaine Higgs.

Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick, le 12 février 2020.

Photo : Radio-Canada

Le groupe le plus vulnérable est celui des personnes âgées, c’est pourquoi nous prenons les précautions nécessaires mises en place.

Blaine Higgs demande aux gens de s’attendre à recevoir d’autres nouvelles du genre et de ne pas succomber à la panique.

Il faut trouver un équilibre entre la bonne préparation et la peur excessive, dit-il.

Encourager la distanciation sociale

Le premier ministre et la médecin-hygiéniste ont profité de l'occasion pour demander aux résidents du Nouveau-Brunswick d'adopter la « distanciation sociale » afin d'éviter la propagation du virus. Les cas présumés actuels ont tous été en contact avec la personne infectée.

Une femme dans la foule avec une tuque à pompon et un masque rouge couvrant sa bouche et son nez.

Une travailleuse porte un masque à l'heure de pointe.

Photo : Reuters / Toby Melville

Tous les cas présumés que nous avons dans la province ont été en contact étroit avec le premier cas, explique Blaine Higgs. Ça ne s’est pas propagé dans la communauté et ça, c’est une bonne nouvelle.

Mais pour que ça ne se propage pas, les Néo-Brunswickois doivent être prudents. Vous avez tous et toutes un rôle à jouer aujourd’hui, croit le premier ministre.

La distanciation sociale veut dire d'éviter les endroits publics ou les événements, mais aussi de garder une distance de près de deux mètres lorsque nous sommes en contact avec des personnes.

La distanciation sociale est un moyen de réduire au minimum la transmission de la COVID-19 dans nos collectivités. On doit donc réduire nos contacts étroits avec les autres, explique la Dre Russel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !