•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Israël : le rival de Nétanyahou chargé de former un gouvernement

Benny Gantz sort d'une voiture.

Benny Gantz a été choisi dimanche par le président israélien pour former un gouvernement.

Photo : afp via getty images / Jack Guez

Radio-Canada

Benny Gantz, le chef du parti centriste Bleu-Blanc, a été choisi dimanche par le président israélien, Reuven Rivlin, pour former un gouvernement.

La présidence a indiqué dans un communiqué qu'elle confiera lundi autour de midi (6 h HNE) au chef du parti "Bleu Blanc" Benny Gantz la tâche de former un gouvernement.

Quelques heures avant cette annonce, Benny Gantz, le principal rival de Benyamin Nétanyahou, avait obtenu le soutien du Parti arabe israélien pour former un gouvernement.

La Liste unie des partis arabes israéliens, troisième force au Parlement, a également recommandé le chef centriste au président israélien.

Cette annonce vient contrarier le projet de Benyamin Nétanyahou, au pouvoir depuis une décennie. Le premier ministre qui est inculpé pour corruption espérait se maintenir au pouvoir en proposant un exécutif d'unité nationale.

Les partis israéliens menaient des discussions politiques pour former un gouvernement depuis le 2 mars dernier, date des dernières élections législatives.

La formation d’un gouvernement devient d’autant plus urgente que le coronavirus continue de progresser dans le pays avec 193 cas confirmés.

Des dizaines de milliers de personnes sont confinées chez elles et les autorités ont annoncé samedi soir de nouvelles mesures pour tenter d'arrêter la propagation de l'épidémie.

Les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdits, tous les lieux de loisir doivent rester fermés, et le ministère de la Justice a annoncé que les activités des tribunaux sont désormais limitées aux cas urgents.

Le procès de Nétanyahou remis

Le procès pour corruption du premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou, qui devait s'ouvrir mardi, a par ailleurs été reporté dimanche de deux mois.

Au vu de la propagation du coronavirus et selon les instructions limitant le travail des tribunaux aux cas urgents uniquement, nous avons décidé de reporter au 24 mai 2020 la première audience du procès de Benyamin Nétanyahou, a indiqué dimanche le tribunal de Jérusalem dans un communiqué.

Benyamin Nétanyahou, premier chef de gouvernement de l'histoire d'Israël à être mis en examen en cours de mandat, est inculpé pour corruption, malversation et abus de confiance dans trois affaires.

Le premier ministre sortant clame son innocence et se dit victime d'une chasse aux sorcières des services du ministère public et des médias.

Avec les informations de Reuters, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Moyen-Orient

International