•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bien informer les enfants pour éloigner la peur de la COVID-19

Les parents doivent éviter de transmettre aux enfants leur propre anxiété

Des skieurs à la station de ski Mont-Béchervaise en Gaspésie

Le jeune skieur Bruno Rochefort avec sa mère Geneviève Myles à la station de ski Mont-Béchervaise en Gaspésie

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les parents ont un rôle capital à jouer pour rassurer leurs enfants face à une crise qui entraîne la fermeture de leurs écoles, estime le directeur de la Santé publique de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

Le docteur Yv Bonnier-Viger explique que les questions des enfants sur le sujet sont d'autant plus pertinentes qu'ils sont, eux aussi, bombardés par une multitude d'informations plus ou moins précises sur les réseaux sociaux concernant la COVID-19.

C'est important de bien s'informer et de dédramatiser ce qui se passe. [...] On ne peut prendre la chose à la légère, mais 90 % des gens qui vont contracter le virus vont s'en sortir.

Yv Bonnier-Viger, médecin et directeur de la Santé publique, Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine
Yv Bonnier-Viger, médecin et directeur de la Santé publique, Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

Yv Bonnier-Viger, médecin et directeur de la Santé publique, Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

Photo : Radio-Canada

Le docteur Bonnier-Viger ajoute que le fait d'être bien informé à un autre avantage : celui de se rassurer soi-même. L'anxiété des enfants peut venir pour beaucoup de l'anxiété des parents, dit-il.

Un message déjà entendu

Au milieu de la foule des skieurs, samedi, à la station de ski Mont-Béchervaise en Gaspésie, on pouvait rencontrer des jeunes particulièrement bien informés sur le sujet.

Moi, je me dis que je ne touche pas à plein de choses que les gens pourraient toucher.

Charles Rochefort, fils de Geneviève Myles

Je me dis qu'il faut rester calme et que ce n'est pas si grave que cela.

Bruno Rochefort, fils de Geneviève Myles
Des skieurs à la station de ski Mont-Béchervaise en Gaspésie

Des skieurs à la station de ski Mont-Béchervaise en Gaspésie

Photo : Radio-Canada

La mère des deux jeunes skieurs, Geneviève Myles, analyse qu'il est important de permettre aux enfants de rester actifs, ce qui les aide à se changer les idées. Elle mise aussi sur le dialogue pour démystifier les enjeux qui entourent le nouveau coronavirus.

L'idée, c'est de répondre à leurs questions et un enfant qui a des réponses est un enfant rassuré.

Geneviève Myles, mère de Bruno et Charles Rochefort

Informer

La direction de la station de ski s'adapte à la nouvelle réalité. La station demeure ouverte, mais, par prudence, on a installé des distributeurs d'antiseptique en plus d'affiches sur les moyens de prévenir la transmission du virus.

Il y a des indications sur la façon de se laver les mains et sur les symptômes de la COVID-19.

Simon Tessier, directeur de la station de ski Mont-Béchervaise
Un distributeur de produit antiseptique à la station de ski Mont-Béchervaise en Gaspésie.

Jeunes et moins jeunes ont profité de la belle journée pour skier, samedi.

Photo : Radio-Canada

Au moment où commence la période de deux semaines pendant lesquelles toutes les écoles du Québec seront fermées, Geneviève Myles dit simplement que le ski, ça permet aux enfants de bouger.

Avec les informations de Martin Toulgoat

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Coronavirus