•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une autre clinique de dépistage et un centre de « pré-évaluation » ouvriront en Outaouais

Le coronavirus

On ne sait pas quand ouvrira la seconde clinique de dépistage de l'Outaouais (archives).

Photo : Reuters

Quelques minutes après l’ouverture de la clinique de dépistage de la COVID-19, la présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais a annoncé qu’une autre clinique du genre allait ouvrir dans la région, en plus d’un centre pour évaluer les gens avant qu’ils ne subissent un dépistage.

Josée Filion n’a cependant pas pu préciser quand la seconde clinique ouvrira ses portes ni où elle se situera, lors d’un bref point de presse, samedi après-midi. Il y a toutefois de bonnes chances que la deuxième clinique ouvre en milieu urbain, d'après Mme Filion.

Jusqu'à présent, 16 personnes ont pu obtenir un rendez-vous, a-t-elle aussi précisé peu après 14 h, moment où la première clinique de dépistage du 135, boulevard Saint-Raymond a officiellement ouvert ses portes.

Le personnel de cette installation peut effectuer jusqu’à 56 tests par jour. Les salles d’urgence de la région continuent elles aussi de faire des tests.

Mais ne recevra pas un test de dépistage à la clinique qui veut : seules les personnes ayant reçu une évaluation téléphonique d’une infirmière pourront obtenir un rendez-vous.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec demande à la population de ne plus utiliser le 811, mais plutôt de composer 1 877 644-4545 pour communiquer avec les équipes en place.

Lucie Dostie, une résidente de Gatineau, s'est rendue à la clinique, samedi après-midi. Elle et son conjoint ont développé des symptômes de la grippe à leur retour du Mexique.

On présume que c’est peut-être une succession de virus printaniers, mais c’est quand même hors du commun, donc j’étais éligible pour venir me faire tester ici ce matin après plusieurs heures au téléphone cette nuit, a-t-elle relaté à sa sortie de la clinique, où tout s'est très bien déroulé, selon elle.

Toutefois, d'après Mme Filion, le volume d’appel à la ligne prévue à cet effet a augmenté de manière exponentielle, tant et si bien que le CISSS de l’Outaouais compte ouvrir un centre de pré-évaluation.

Cette ressource supplémentaire aura le même rôle que la ligne téléphonique du ministère de la Santé. On est dans une question de quelques heures pour pouvoir installer la clinique de pré-évaluation, a indiqué la dirigeante du CISSS de l’Outaouais.

Le centre, qui sera installé dans une roulotte de chantier, se veut toutefois une mesure temporaire, a noté Mme Filion.

Le CISSS de l’Outaouais a aussi décidé de lancer un appel aux travailleurs de la santé à la retraite pour lui prêter main-forte. Qui plus est, pour faire face à la crise, l’établissement de santé procédera à un délestage d’activités, ce qui pourrait inclure le report ou l’annulation de certains rendez-vous, selon Mme Filion.

Au Québec, 24 personnes sont atteintes par la COVID-19, selon le gouvernement provincial, et aucune ne se trouve en Outaouais. Les autorités sanitaires attendent actuellement les résultats de 853 tests. Le risque pour la population au Canada demeure faible pour le moment, selon la santé publique.

Avec les informations de Jean-François Poudrier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !