•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Festival de Cannes n’est pas (encore) officiellement annulé

Une sculpture en forme de Palme d'or géante est posée sur une scène éclairée.

Le Festival de Cannes attire chaque année des dizaines de milliers de visiteurs et visiteuses, artistes, professionnels et professionnelles de l'industrie du cinéma et journalistes.

Photo : AFP/Getty Images / ANTONIN THUILLIER

Radio-Canada

L’organisation du Festival de Cannes a démenti la nouvelle, rapportée par certains médias, selon laquelle le plus grand rendez-vous annuel du monde du cinéma serait annulé cette année en raison de la pandémie de COVID-19.

Le magazine français Le Point a mis en ligne samedi matin un article titré « Le Festival de Cannes n’aura pas lieu » (Nouvelle fenêtre). On y cite un membre du conseil d’administration de l’organisation du festival, anonyme, qui confie que, bien que l’annonce officielle ne doive venir qu’à la mi-avril, il est d’ores et déjà assuré que le festival ne pourra pas se tenir en 2020.

Il sera très difficile, pour ne pas dire impossible, de sélectionner des films venus de Chine, de Corée, d’Iran, d’Italie et sans doute d’une cinquantaine de pays, sachant que les acteurs et réalisateurs ne pourront pas se déplacer, a affirmé cette source au magazine.

Selon Le Point, la possibilité de reporter l’événement, plutôt que de l’annuler, serait envisagée par l’organisation. Il serait toutefois très compliqué de mettre cette solution en place, notamment parce que l’automne, période visée pour un éventuel report, est très chargé en festivals de cinéma d’envergure à l'échelle internationale.

L’organisation du Festival de Cannes a réagi sur Twitter, samedi. Malgré certains titres à sensation, il n’y a aucun élément nouveau concernant le Festival de Cannes 2020, peut-on lire dans un message publié sur le compte officiel du festival.

L’organisation étudie avec attention et lucidité l’évolution de la situation nationale et internationale, en concertation avec la [Ville de Cannes] et le [Conseil national du cinéma et de l’image animée]. Ils prendront ensemble, le moment venu, autour de mi-avril, la décision qui s’imposera, poursuit-on.

L'organisation garde espoir

Le 73e Festival de Cannes doit se tenir du 12 au 23 mai prochain. Il est de notre devoir de préparer normalement le Festival de Cannes, expliquait jeudi son délégué général, Thierry Frémaux, au journal Le Monde.

Disons que ceux qui sont inquiets le sont parce qu’ils regardent le mois de mai "avec les yeux du 12 mars". Mais le festival est dans deux mois, et d’ici là, nous tablons sur le fait que la situation sera différente et que l’épidémie, nous l’espérons, aura reflué, a-t-il également affirmé en entrevue.

Le lendemain de la publication de cette entrevue, le gouvernement français annonçait l'interdiction des rassemblements de plus de 100 personnes. Un porte-parole du festival maintenait toutefois la position de Thierry Frémaux, vendredi, dans un communiqué : Les dernières restrictions sont liées à un plan dont nous espérons que les effets se feront sentir en avril, date à laquelle nous saurons si les événements prévus en mai, à Cannes et ailleurs, se tiendront.

Plus important festival de cinéma au monde, le Festival de Cannes attire chaque année sur la Côte d'Azur des dizaines de milliers de visiteurs et visiteuses ainsi que des milliers de journalistes, professionnels et professionnelles de l’industrie du cinéma et vedettes. Le réalisateur américain Spike Lee doit présider cette année le jury du festival.

Avec les informations de Le Point, et Le Monde

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Cinéma

Arts