•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier cas de COVID-19 à l’Île-du-Prince-Édouard

La Dre Heather Morrison, médecin-hygiéniste en chef de l'Île-du-Prince-Édouard, en conférence de presse le 14 mars 2020.

La Dre Heather Morrison, médecin-hygiéniste en chef de l'Île-du-Prince-Édouard, en conférence de presse le 14 mars 2020.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’Île-du-Prince-Édouard a confirmé samedi après-midi un premier cas de COVID-19 dans la province.

La Dre Heather Morrison, médecin-hygiéniste en chef de l'Île-du-Prince-Édouard, a annoncé lors d’une conférence de presse que la patiente est une femme dans la cinquantaine de la région de Queens qui est rentrée dans la province le 7 mars après une croisière.

Consultez notre dossier : Tout sur la COVID-19 en Atlantique

Elle a ressenti des symptômes le 10 mars, a téléphoné au service 811 et a été testée dans une clinique de l'Île-du-Prince-Édouard le 11 mars. Les échantillons prélevés dans la province sont analysés au Laboratoire national de microbiologie, à Winnipeg.

Le résultat de ce test a été confirmé samedi en début d’après-midi, a indiqué Dre Morrison. Il ne s’agit pas d’un cas sévère, et la patiente se porte bien, précise-t-elle.

L’Île-du-Prince-Édouard a testé 68 personnes pour le coronavirus depuis l’ouverture de cliniques de dépistage dans la province il y a trois jours, dit la médecin-hygiéniste en chef. La province n’exclut pas d’ouvrir d’autres lieux de dépistage, au besoin.

Quand l'isolement volontaire est-il recommandé?

La Dre Heather Morrison rappelle que l’auto-isolement est recommandé seulement pour les citoyens qui ont voyagé hors du pays après le 8 mars.

Si vous avez voyagé [hors du pays] le 8 mars ou après, il est recommandé que vous vous isoliez pour 14 jours, a-t-elle mentionné samedi.

Pour ceux ayant voyagé hors du pays avant cette date, on demande de continuer à être vigilant et de porter attention à l’apparition de tout symptôme.

L’objectif des autorités de santé publique, souligne-t-elle, est de limiter la propagation du coronavirus dans la province.

Le premier cas de COVID-19 dans les Maritimes a été annoncé mercredi, et confirmé le lendemain, chez une femme du Nouveau-Brunswick. Plus tôt samedi, un deuxième cas présumé a été signalé dans cette même province.

Samedi soir, Terre-Neuve-et-Labrador a annoncé un premier cas présumé de COVID-19.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.