•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario confirme 24 nouveaux cas de COVID-19, portant le total provincial à 103

Un chauffeur de taxi se nettoie les mains avec du désinfectant.

Les autorités sanitaires maintiennent que le risque de contracter le coronavirus en Ontario est faible.

Photo : Reuters / Yara Nardi

Radio-Canada

24 nouveaux cas de COVID-19 ont été confirmés samedi en Ontario, ce qui porte le nombre de cas à 103 depuis l'éclosion du virus.

Parmi les 103 cas, cinq ont été résolus.

Les nouveaux cas sont majoritairement dans le Grand Toronto.

Tous sont en isolement, selon le ministère de la Santé de l'Ontario.

Un des cas confirmés en soirée samedi a été analysé et découvert à Winnipeg. La personne affectée est en isolement à la maison à Fort Frances, dans l'ouest de la province.

Le gouvernement Ford vient par ailleurs de lancer une campagne de sensibilisation de 10 millions de dollars pour tenter de freiner la propagation de la COVID-19 en Ontario.

La campagne inclut désormais les derniers conseils du médecin-hygiéniste en chef de la province, Dr David Williams, sur les voyages, les rassemblements et offre des informations sur la manière de reconnaître les symptômes du virus.

Elle inclura aussi des conseils pour les personnes âgées, les parents et les aide-soignants.

La Ville de Toronto a maintenant fermé des bibliothèques publiques, des garderies et des centres communautaires gérés par la municipalité pour tenter de freiner la propagation de la COVID-19.

À Toronto, neuf refuges pour sans-abri sont également fermés.

Ces neuf refuges Out of the Cold ont annoncé leur fermeture pendant la pandémie, perdant 387 lits.

Cette fermeture serait dans l'intérêt de la santé des personnes.

Ils demandent au maire de Toronto, John Tory, d'autoriser un refuge de remplacement de la Croix-Rouge pour 100 personnes, qui aurait suffisamment d'espace entre les lits et des installations d'hygiène adéquates.

Divers événements et lieux touristiques ont été annulés. D'ailleurs, le TIFF a annoncé qu'il annulait sa programmation et qu'il fermait son établissement sur la rue King, à Toronto, jusqu'au 14 avril.

Les foyers de soins de longue durée resteront ouverts, mais certains d'entre eux ont annoncé qu'ils ne permettraient l'accès qu'aux visiteurs essentiels, conformément à la recommandation du médecin-hygiéniste en chef de la province, Dr David Williams.

C'est le cas dans la région de Durham, par exemple.

Les visiteurs essentiels sont définis par le ministère de la Santé de l'Ontario comme étant les personnes qui visitent un résident mourant ou très malade, ou un parent ou le tuteur d'un enfant ou d'un adolescent malade dans un établissement de traitement résidentiel.

Plus de 50 000 employés de la fonction publique de l'Ontario sont invités à travailler à distance jusqu'au 3 avril lorsque cela est possible sur le plan opérationnel.

Pendant ce temps, la ministre de la Santé, Christine Elliott, et le ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales, Ernie Hardeman, assurent que les Ontariens ont assez de nourriture, en réponse aux scènes de panique dans les épiceries à travers la province.

Notre approvisionnement alimentaire est robuste et notre système de distribution continuera de fonctionner et de répondre à ses besoins. [...] Nous vous demandons de bien vouloir faire vos courses dans les épiceries comme vous les faites normalement, ont-ils déclaré par voie de communiqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !