•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un deuxième cas « présumé » de coronavirus au Nouveau-Brunswick

Le coronavirus

Les premiers cas de COVID-19 en Atlantique sont apparus ces derniers jours.

Photo : Reuters

Un proche de la première personne infectée par la COVID-19 au Nouveau-Brunswick a été déclaré positif au coronavirus, mais on doit attendre la confirmation finale du Laboratoire national de microbiologie de Winnipeg.

En conférence de presse samedi matin, Dre Jennifer Russell, la médecin-hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, a indiqué qu’un deuxième cas probable de coronavirus avait été découvert dans la province.

Consultez notre dossier : Tout sur la COVID-19 en Atlantique

Le patient est un homme entre 50 et 60 ans, qui serait un proche de la première Néo-Brunswickoise infectée.

Il est déjà en isolement et la Santé publique prend les dispositions nécessaires pour limiter la propagation du virus dans la région.

Je sais que certains seront très préoccupés, mais nous nous attendions à cette probabilité, a dit la médecin-hygiéniste en chef.

Tous les tests de dépistage de la COVID-19 menés au Nouveau-Brunswick sont analysés au laboratoire de l’Hôpital universitaire George-L.-Dumont, à Moncton. Lorsqu’une personne est déclarée positive, on envoie l'échantillon à Winnipeg pour obtenir un diagnostic final.

Comme avec la rougeole, quand quelqu’un est proche d'une personne [qui est infectée], on lui demande de rester à la maison. Dès qu’il développe des symptômes, on demande qu’il contacte la Santé publique, explique la Dre Russell.

La médecin-hygiéniste explique que lorsqu'une personne a des risques d'être infectée, le ministère de la Santé publique communique avec celle-ci quotidiennement. Le ministère est prêt à intervenir en cas d'apparition de symptômes.

Les médecins pourront dorénavant offrir des consultations téléphoniques à leurs patients.

Le ministère de la Santé a transmis aux médecins une note de service afin de les informer des instructions temporaires sur la facturation des visites téléphoniques ou des visites effectuées au moyen d'un support numérique pour les patients soupçonnés d'avoir le coronavirus ou qui ont été diagnostiqués, a souligné la Dre Jennifer Russell durant sa conférence de presse de samedi.

Plus tard samedi, un deuxième cas confirmé de COVID-19 a été annoncé dans les Maritimes, chez une femme de l'Île-du-Prince-Édouard.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !