•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Non, aucune boisson ne guérit le coronavirus

Ni l’eau froide, ni les boissons chaudes, ni l’alcool ne protègent contre la maladie.

Une feuille où sont écrits des conseils sur le coronavirus. Le mot FAUX est écrit sur la publication.

Une publication affirme faussement qu'il faut boire de l'eau toutes les 15 minutes pour combattre le coronavirus.

Photo :  Capture d’écran

Plusieurs publications virales sur les réseaux sociaux affirment qu’il est possible de tuer le coronavirus en buvant de l’eau toutes les 15 minutes, ou encore en consommant des boissons chaudes, de l’alcool ou des solutions salines. Toutes ces affirmations sont fausses.

Plusieurs versions de ces affirmations circulent et sont généralement attribuées à experts, à des hôpitaux ou à des universités. Pourtant, dans bien des cas, les institutions nommées ont démenti (Nouvelle fenêtre) avoir prodigué ces conseils. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a également rectifié ces affirmations.

Boire de l’eau toutes les 15 minutes ne prévient pas la COVID-19

Une publication Facebook avec une liste de conseils sur le coronavirus.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Plusieurs publications comme celle-ci font circuler des conseils erronés pour combattre le coronavirus.

Photo :  Capture d’écran - Facebook

Une des affirmations prétend qu’il faut boire de l’eau tous les quarts d’heure pour garder sa bouche et sa gorge humides, car le virus passera par l’œsophage directement dans l’estomac, où les acides gastriques détruisent le virus. Cela est faux.

L’OMS indique sur son site que (Nouvelle fenêtre)bien que de rester hydraté en buvant de l’eau est important pour la santé globale, cela ne prévient pas l’infection au coronavirus.

Une autre publication indique que de boire de l’eau citronnée pourrait tuer le virus, en raison de la vitamine C contenue dans le citron. Cette affirmation a aussi été démentie par des experts (Nouvelle fenêtre).

Des publications affirment aussi qu’il faut éviter de boire de l’eau glacée ou encore qu’il faut se gargariser avec de l’eau salée. Selon l’épidémiologiste Brandon Brown, de l’Université de Californie, interrogé par l’AFP (Nouvelle fenêtre), la température de l’eau consommée n’a aucune incidence sur le virus et le gargarisme ne prévient pas la contamination.

Les boissons chaudes ne tuent pas le virus

On prétend également sur les réseaux sociaux que le SRAS-CoV-2 ne résiste pas à des températures plus élevées que 27 °C et qu’il faudrait donc boire des boissons chaudes comme des infusions, des bouillons ou simplement de l’eau chaude, car ces liquides chauds neutralisent le virus. Cette affirmation est également fausse.

Selon Gilles Pialoux, chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Tenon, à Paris, interviewé pour la rubrique CheckNews de Libération (Nouvelle fenêtre), il faut exposer le coronavirus à une température de 65 °C pendant cinq à dix minutes pour le tuer. Il n’est pas possible d’atteindre ces conditions à l’intérieur du corps humain.

Prendre un bain chaud n’a pas non plus d’effet sur le virus, contrairement à ce qu’affirment certains. L’OMS indique sur son site (Nouvelle fenêtre) que prendre un bain chaud n’empêche pas de contracter la COVID-19. La température du corps reste normale, entre 36,5 °C et 37 °C, quelle que soit celle de votre bain ou de votre douche. Par ailleurs, il peut être dangereux de prendre un bain très chaud à cause du risque de brûlure.

Boire de l’alcool n’a aucun effet sur le coronavirus

Des publications trompeuses, dont une fausse capture d’écran du réseau de télévision CNN (Nouvelle fenêtre), suggèrent que de boire de l’alcool tue le coronavirus.

La confusion vient du fait que l’on peut tuer les virus de cette famille (Nouvelle fenêtre) avec de l’éthanol — une forme d’alcool — à une concentration de 75 %. Il ne s’agit toutefois pas d’alcool pour consommation humaine.

L’OMS recommande d’ailleurs de ne pas utiliser d’alcool sur soi. Vaporiser de l’alcool ou du chlore sur tout le corps ne tuera pas les virus qui ont déjà pénétré dans votre corps. La pulvérisation de ces substances peut être nocive pour les vêtements ou les muqueuses (c’est-à-dire les yeux, la bouche), indique l’organisation, qui suggère de limiter l’utilisation d’alcool et de chlore à la désinfection des surfaces.

Pour éviter de contracter le virus, l’OMS (Nouvelle fenêtre) ainsi que l’Agence canadienne de la santé publique (Nouvelle fenêtre) recommandent de se laver les mains, d’éviter de se toucher le visage, d’éternuer ou de tousser dans son coude, et de rester à distance des personnes qui présentent des symptômes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Santé publique

Santé