•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des travailleurs ontariens cessent le travail par crainte de contamination au coronavirus

Des travailleurs à l'usine de Chrysler à Windsor

Des travailleurs à l'usine de Chrysler à Windsor

Photo : Radio-Canada / Édith Drouin

Radio-Canada

L'usine d'assemblage Fiat-Chrysler de Windsor est à l'arrêt depuis mercredi après-midi parce que les employés craignent d'être exposés à une contamination de COVID-19.

La porte-parole de l'entreprise, Lou-Ann Gosselin, a indiqué dans une déclaration qu'un employé est actuellement en isolement préventif après avoir été possiblement en contact avec le virus.

En conséquence, les employés de l'usine sont préoccupés par une exposition possible et refusent de travailler depuis le 12 mars en milieu d'après-midi, peut-on lire dans la déclaration.

Selon Mme Gosselin, le ministère du Travail a visité l'usine mercredi pour enquêter et déterminer si les protocoles et l'environnement de travail de l'usine étaient sûrs.

Nous travaillons avec la section locale et la direction de l'Unifor, ainsi qu'avec les fonctionnaires du gouvernement pour résoudre ce problème afin de relancer la production dès que possible, a déclaré M. Gosselin.

Elle souligne également que l'entreprise surveille attentivement la situation et entend prendre des précautions pour sauvegarder la santé et le bien-être des employés de l'usine.

Cette nouvelle survient au lendemain de l'annonce du report de la fin du troisième quart de travail de l'entreprise.

Aucun cas de COVID-19 n'a été confirmé à Windsor jusqu'à maintenant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !