•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : restaurants et bars autorisés à ouvrir, mais...

Les plaisirs de la table.

Les restaurateurs ayant la capacité d'accueillir plus de 250 clients doivent prendre des mesures pour respecter l'interdiction du gouvernement.

Photo : iStock

Les restaurants et les bars peuvent ouvrir leurs portes, mais doivent eux aussi se plier aux exigences du gouvernement du Québec dans sa lutte à la COVID-19, si bien qu'aucun établissement ne peut accueillir plus de 250 personnes, employés inclus. L'Association des restaurateurs du Québec (ARQ) s'attend à des pertes importantes dans l'industrie.

L'ARQ a confirmé les informations auprès du bureau du premier ministre, jeudi, après l'annonce par François Legault des mesures prises pour prévenir la propagation du coronavirus.

Ainsi, un restaurant ou un bar ayant la capacité d'accueillir plus de 250 personnes devra contingenter la clientèle ou encore diminuer le nombre de places disponibles. Les membres du personnel, cuisiniers comme serveurs, devront être comptabilisés dans ce calcul.

Ce n'est pas la majorité des restaurants. Mais il y en a certains pour qui ça va poser un défi logistique, explique Martin Vézina, porte-parole de l'ARQ.

Pertes financières

Ce ne sont pas que les plus grands établissements qui seront touchés, anticipe l'association. Avec l'annulation de nombreux événements sportifs et culturels, on entrevoit de lourdes pertes financières, y compris en ce qui concerne les plus petits restaurants.

Pour eux, ça va être de gérer des annulations de réservations de groupes. Les membres m'ont communiqué que beaucoup de groupes annulent conformément avec les informations que la santé publique a données, soutient M. Vézina.

On va laisser la crise se résorber, mais c'est sûr qu'après, on espère qu'il y aura des programmes d'aide pour soutenir les industries de la restauration et du tourisme, qui s'en trouvent affectées.

Martin Vézina, porte-parole, Association des restaurateurs du Québec

Déjà vendredi, des restaurateurs prenaient des moyens pour rassurer la clientèle, évoquant des mesures d'hygiène additionnelles, mais aussi leur rappeler qu'ils demeuraient ouverts. C'est le cas de la chaîne Cosmos, à Québec.

Nous enlevons des tables afin de distancer davantage nos clients les uns des autres, explique-t-on dans un message aux clients.

D'autres établissements ont choisi de fermer leurs portes par mesure de prévention. C’est le cœur gros que nous avons pris la décision de fermer nos deux établissements dès demain afin de participer aux efforts pour "aplatir la courbe", ont annoncé les propriétaires de Nina Pizza, vendredi.

Lors de son point de presse vendredi midi, François Legault a indiqué que le ministre du Travail présentera prochainement un plan concret pour aider les travailleurs.

Et les bars?

Quant aux bars, il leur faudra pour la plupart compter la clientèle à l'entrée, à l'aide d'un compteur par exemple. La pratique est déjà utilisée à certains endroits pour respecter les capacités indiquées aux permis d'alcool et les normes du bâtiment en cas d'incendie, rappelle M. Vézina.

Malgré tout, l'ARQ dit comprendre les mesures mises en place et estime que la priorité, à l'heure actuelle, est la santé de la clientèle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !