•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa resserre les mesures sur les bateaux de croisière et les avions

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Le premier ministre Justin Trudeau peu de temps avant son allocution nationale, vendredi midi.

Le reportage de Louis Blouin

Photo : La Presse canadienne / Fred Chartrand

Radio-Canada

Le premier ministre du Canada Justin Trudeau a confirmé vendredi la prise de mesures pour restreindre l'arrivée des bateaux de croisière et des avions en provenance de l'étranger pour tenter d'endiguer la propagation de la COVID-19 au pays. Ottawa demande aussi aux Canadiens d'éviter tous les voyages à l'étranger.

Le premier ministre s'adressait aux journalistes pour la première fois en personne depuis qu'il s'est placé en isolement volontaire jeudi après que son épouse Sophie Grégoire a reçu un résultat positif à un test de dépistage du coronavirus. Il a expliqué que d'autres mesures seront prises au besoin, dont des initiatives de relance fiscale importantes pour soutenir les citoyens et les entreprises.

Peu après, le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, annonçait la mise en place d'une série de mesures de stabilisation fiscale, dont une nouvelle diminution du taux directeur de la Banque du Canada de 0,5 point de pourcentage, le faisant passer de 1,25 % à 0,75 %.

Justin Trudeau a également précisé qu'il se porte bien et que sa femme ne montre pour le moment que des symptômes légers. M. Trudeau et ses enfants demeureront en isolement pendant 14 jours.

Dans le cas où il tomberait malade et serait dans l'incapacité d'exercer ses fonctions, le premier ministre a expliqué que des mesures sont prévues au sein du Cabinet et du gouvernement pour assurer la direction du pays.

Consultez notre dossier sur la COVID-19 : Tout sur la pandémie

Bateaux et avions

Plus tôt vendredi, le ministre des Transports, Marc Garneau, a annoncé que les navires de croisière de plus de 500 personnes ne pourront désormais plus faire escale au Canada, et ce, jusqu’au 1er juillet.

Dans l'Arctique, cette mesure sera maintenue tout au long de l'année 2020 en raison du manque de ressources médicales dans cette région.

Quant aux vols en provenance de l'étranger, le ministre Garneau a précisé qu'ils seront désormais restreints et qu'ils devront atterrir dans des aéroports spécialement désignés au pays. Une liste de ces aéroports sera établie et rendue publique sous peu.

Nouvelles mesures du gouvernement fédéral

  • La santé publique du Canada demande à tous les Canadiens de reporter ou d’annuler les voyages non essentiels hors du pays.
  • Tous les voyageurs qui reviennent de l’étranger doivent se placer en quarantaine volontaire.
  • La quarantaine est aussi obligatoire pour tous les voyageurs qui rentrent d’Italie, d’Iran et de la région de Hubei, en Chine.
  • Les organisateurs de spectacles ou de grandes manifestations du pays sont appelés à annuler la tenue de grands événements.
  • Tous les événements de 250 personnes ou plus devront être annulés.

Voyages à l'étranger

Selon Mme Tam, en faisant le choix de rester chez soi et d'éviter tous les voyages à l'étranger, les Canadiens empêcheront une propagation rapide de la COVID-19, ce qui permettra au système de santé de gérer graduellement la crise.

Tout le monde doit collaborer pour aplanir cette courbe épidémique. Nous devons modifier nos comportements.

Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada

Justin Trudeau affirme s'être entretenu au cours des dernières heures avec le président des États-Unis, Donald Trump, avec son homologue britannique, Boris Johnson, avec Giuseppe Conte, président du Conseil des ministres italien, avec le président du Mexique, Andrés Manuel López Obrador, ainsi que le président français Emmanuel Macron pour coordonner leurs efforts et faire état de la situation.

Il n'est par ailleurs pas question pour le moment de fermer complètement ou partiellement les frontières du pays, a précisé Justin Trudeau, qui s'en remet aux recommandations des experts en santé publique à ce chapitre.

Réponse coordonnée avec les provinces

Plus tôt dans la journée, en entrevue à l'émission Tout un Matin sur ICI Première, le premier ministre Justin Trudeau a affirmé qu'Ottawa travaillait à la mise en place de mesures communes pour toutes les provinces afin d'endiguer la progression du coronavirus.

On est en train d'aligner cela. On devrait avoir une approche commune à travers le pays et des principes clairs que les Canadiens peuvent suivre pour se garder en santé.

Justin Trudeau à l'émission Tout un Matin

Rappelons que l'administration des soins de santé est une compétence provinciale.

Des directives disparates à travers le pays

Pendant ce temps, les mesures se multiplient à travers le pays de façon plus ou moins coordonnée pour lutter contre l'éclosion du coronavirus.

L'Ontario, qui recense 59 cas de COVID-19, a notamment déposé un arrêté ministériel pour la fermeture de toutes les écoles financées par les fonds publics du 14 mars au 5 avril inclus.

Le Québec a fait de même vendredi en décrétant la fermeture des écoles pendant deux semaines.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !