•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : la Division scolaire franco-manitobaine prend des mesures pour limiter les risques

Le directeur général de la Division scolaire franco-manitobaine, Alain Laberge.

Le directeur général de la Division scolaire franco-manitobaine, Alain Laberge, demande aux parents d'élèves et aux enseignants de signaler s'ils se sentent malades (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La pandémie de COVID-19 continue sa progression. Pour limiter la propagation, la Division scolaire franco-manitobaine (DSFM) suspend ses activités à l’international et demande la coopération des familles et du personnel.

Pour l'instant, on n'a pas de cas dans nos écoles, mais on pourrait être à risque, a indiqué le directeur général de la DSFM à l’émission matinale Le 6 à 9, vendredi.

Pour ne pas accroître les risques, la division scolaire a décidé de mettre en place plusieurs mesures.

Les dirigeants des écoles ont décidé d’annuler tous les voyages à l’international. Ces déplacements sont reportés au mois de juin.

On a demandé à nos écoles de repousser leurs voyages, même à l’intérieur du Canada, ajoute Alain Laberge.

Autre mesure : la quarantaine. La division scolaire encourage les familles et les enseignants qui ont voyagé à observer une période d’isolement volontaire.

En revanche, la DSFM exige des personnes qui se sont rendues en Chine ou en Iran de se placer en quarantaine.

Selon Alain Laberge, éviter la propagation passe par plus d’hygiène.

Nous avons optimisé le lavage des mains pour le rendre automatique, systématique. Nous voulons aussi espacer les bureaux quand c’est possible pour éviter trop de proximité, précise Alain Laberge.

Le directeur général a demandé à l’entreprise responsable du transport des élèves de redoubler d’efforts et de nettoyer aussi souvent que possible les autobus.

Alain Laberge encourage les parents, les enfants et les employés de continuer d’observer les règles d'hygiène de base pour ne pas exposer les autres à la COVID-19.

Le directeur général indique que ces mesures vont impliquer des coûts supplémentaires, mais il se dit prêt à les assumer.

Musique et arts en fête annulée

La DSFM a annoncé aux parents par courriel, vendredi, l’annulation du concert Musique et arts en fête, un rassemblement musical qui devait avoir lieu le mardi 17 mars à la salle du Centenaire, à Winnipeg, où les élèves du secondaire font valoir leur talent artistique. « Nous tenterons de célébrer leurs apprentissages et leurs talents à un autre moment, dans un format qui reste à déterminer », indique le courriel.

La DSFM précisera plus tard comment elle remboursera les billets du spectacle.

Les écoles fermées à compter du 23 mars

Par ailleurs, la province a annoncé en après-midi vendredi qu’elle fermait les écoles pour une période de trois semaines à compter du 23 mars.

Plus tôt dans la journée, le médecin hygiéniste en chef de la province, Brent Roussin, avait indiqué qu’il ne recommandait pas pour le moment la fermeture des écoles et des établissements d'enseignement, notamment parce que « tous les enfants ne pourraient pas rester à la maison » et qu'une telle mesure pourrait réduire le nombre de travailleurs de la santé disponibles, s’ils doivent rester à la maison pour garder leurs enfants.

Le Manitoba a précisé vendredi après-midi qu’il annonçait à l’avance la fermeture des écoles pour donner aux Manitobains le temps de se préparer.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !