•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : annulation de la Coupe du monde de ski de fond de Québec

Alex Harvey, Didrik Toenseth et Johannes Hoesflot Klaebo lors de l'épreuve du 15km classique le 23 mars 2019, à la coupe du monde de ski de fond de Québec.

Alex Harvey, Didrik Toenseth et Johannes Hoesflot Klaebo lors de l'épreuve du 15km classique le 23 mars 2019, à la coupe du monde de ski de fond de Québec.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

La Coupe du monde de ski de fond de Québec est annulée.

La décision a entre autres été prise devant l'annulation de nombreuses équipes dans un contexte international du nouveau coronavirus.

Vendredi matin, Nordiq Canada a annoncé qu'il retirait l'équipe canadienne de l'événement. Plus tôt cette semaine, ce sont les Suédois, les Norvégiens ainsi que les Italiens qui ont fait une annonce similaire.

Après avoir maintenu qu'ils allaient de l'avant avec la Coupe du monde, la Corporation Événements Hiver de Québec et Gestev ont finalement changé de cap.

Les organisateurs estiment que devant de nombreuses annulations, la tenue des compétitions est impossible. L'événement devait se dérouler du 13 au 15 mars sur les plaines d'Abraham à Québec.

Tout nous portait à croire que nous aurions des courses sur les plaines ce weekend, mais la situation, ainsi que le désistement des équipes, ont évolué rapidement au cours des dernières heures, explique Marianne Pelchat, productrice déléguée de l’événement dans un communiqué.

Au cours des derniers jours, Gestev avait indiqué que de nouvelles mesures d'hygiène étaient en place pour s'assurer que la Coupe du monde ait lieu dans un environnement sain et sécuritaire.

Bien entendu, l'interdiction de procéder à des rassemblements intérieurs de plus de 250 personnes annoncée jeudi par le gouvernement ne ciblait pas la compétition hivernale.

Mais, l'aspect international de l'événement, alors que le coronavirus est maintenant considéré comme une pandémie, a forcé les organisateurs à revoir leur décision.

Mercredi, Gestev indiquait qu'après l'annulation de l'équipe norvégienne et de quatre athlètes italiens, il s'attendait tout de même à recevoir 110 fondeurs sur les plaines.

De nombreux athlètes étaient déjà arrivés à Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !