•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Benoît Cardinal accusé du meurtre prémédité de Jaël Cantin

Plan rapproché de Benoît Cardinal.

Benoît Cardinal est maintenant accusé de meurtre prémédité.

Photo : Facebook

Radio-Canada

D'abord accusé de meurtre non prémédité en lien avec la mort de sa conjointe, Jaël Cantin, Benoît Cardinal a été officiellement accusé de meurtre prémédité, jeudi, au palais de justice de Joliette.

Incarcéré depuis deux mois, l'homme de 33 ans aurait tué sa conjointe à la mi-janvier au domicile familial.

À l'arrivée des policiers, l'accusé s'y trouvait aussi, et il était légèrement blessé.

Le couple a été transporté à l’hôpital, où le décès de Mme Cantin, qui était technicienne en éducation spécialisée, a rapidement été constaté.

Les six enfants du couple se trouvaient dans la résidence au moment du meurtre.

La cour a notamment interdit à Benoît Cardinal de communiquer avec ces derniers, ainsi qu'avec trois témoins, tout au long des procédures judiciaires.

Pour expliquer le drame, M. Cardinal avait évoqué une violation de domicile, une thèse qui a rapidement été écartée par les enquêteurs.

La procureure de la Couronne, Valérie Michaud, avait demandé un arrêt des procédures concernant l'accusation de meurtre non prémédité. Une nouvelle preuve a été remise aux avocats de la défense, et l'accusation de meurtre prémédité a ainsi été déposée.

Comportement « inapproprié »

L'accusé avait démissionné, au début janvier, du Centre jeunesse de Laval, où il était éducateur.

Il avait été suspendu avec salaire, en décembre 2019, parce qu'il aurait eu un comportement inapproprié, selon des allégations portées à l'attention de la direction, a indiqué Julie Lamarche, du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval, et une enquête interne avait été lancée à son sujet.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Procès et poursuites

Justice et faits divers