•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Info-Santé 811 ne suffit pas à la demande

Un téléphone avec des écouteurs et un micro intégrés.

Info-Santé manque de ressources pour répondre à un nombre élevé d'appels.

Photo : getty images/istockphoto / BrianAJackson

Radio-Canada

Les autorités de la santé demandent aux citoyens d'appeler Info-Santé s'ils ressentent des symptômes de la COVID-19 afin de ne pas engorger le réseau. Or, l'attente peut atteindre jusqu'à deux heures quand on compose le 811.

Le ministère de la Santé confirme que son système téléphonique rencontre des difficultés techniques et que des mesures seront mises en place pour améliorer la situation.

Info-Santé compte 100 infirmières pour répondre au téléphone partout dans la province. Elles sont débordées par le volume d'appels.

Le porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé et services sociaux a dénoncé la situation à l'Assemblée nationale.

Des citoyens ont dit attendre plus d'une heure trente, ce qui est le temps d'attente en ce moment. D'autres citoyens ont dit avoir dû appeler deux, trois, quatre fois avant de finalement pouvoir rejoindre quelqu'un, a lancé André Fortin.

La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, a affirmé que le service serait amélioré.

On a eu une augmentation très importante des appels et nous y voyons maintenant. À partir d'aujourd'hui, le service va être amélioré, on va ajouter 20 postes graduellement.

Danielle McCann

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a aussi publié un communiqué dans lequel il rappelle que le 811 est réservé aux gens ayant des symptômes de fièvre et de toux qui ont besoin d’un rendez-vous pour un test de dépistage. Pour toutes les autres questions liées au Coronavirus/COVID-19, nous recommandons aux gens d’appeler le numéro 1 877 644-4545.

Seulement dans la journée de mercredi, la ligne Info-Santé a reçu 16 840 appels, alors que la moyenne est de 6000 par jour, indique le ministère. Seulement le quart d'entre eux, soit 3996, ont reçu une réponse. De ce nombre, 51,7 % étaient « exclusivement reliés au coronavirus ».

Consultez notre dossier sur la COVID-19 : Tout sur la pandémie

Pour faire face à la pandémie, les autorités font appel aux infirmières à la retraite et n'excluent pas d'appeler en renfort des médecins retraités.

Francine Dupuis, présidente-directrice générale adjointe du CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal, a d'ailleurs lancé un appel en ce sens : On procède à une vague de recrutement intensif d'infirmières à la retraite, ou d'infirmières qui sont enceintes à la maison ou en travaux légers. On fait un appel à tous pour que toutes les infirmières qui peuvent donner des heures à Info-Santé nous appellent au 514 293-0526.

La Fédération des médecins spécialistes du Québec a pour sa part indiqué jeudi que les médecins spécialistes en quarantaine donneront un coup de main aux équipes du service débordées d'appels.

Interrogée pour savoir si des médecins à la retraite pouvaient également être appelés en renfort dans les hôpitaux, comme c'est le cas en France, Francine Dupuis a répondu : Ça se pourrait, mais on n'est pas rendu au niveau de la France ou de l'Italie.

Avec la collaboration d'Olivier Bachand

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Santé publique

Santé