•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plusieurs commissions scolaires ferment leurs écoles vendredi

Un chauffeur est au volant d'un autobus scolaire.

Le reportage de Jean-Philippe Robillard

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

Radio-Canada

De nombreuses commissions scolaires n'ont pas attendu une décision de Québec pour fermer leurs écoles. Bien que le ministre de l'Éducation Jean-Francois Roberge ait déclaré qu'il n'entendait pas prendre une telle mesure « pour l'instant », la plupart des commissions scolaires, des collèges privés et même des universités seront fermés vendredi.

Le ministre de l'Éducation du Québec s'est refusé jeudi à fermer les écoles comme l'a fait l'Ontario, qui les fermera jusqu'au 5 avril.

Jean-François Roberge a dit appuyer sa décision sur les recommandations de la Direction de la santé publique.

En dépit de cette annonce du ministre, des commissions scolaires ont décidé de ne pas ouvrir leurs portes vendredi. C'est le cas de la Commission scolaire de Montréal, de la Commission scolaire English-Montréal, de la Commission scolaire Marie-Victorin, de la Commission scolaire de Laval, de la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles et de la Commission scolaire des Patriotes, notamment.

Certaines écoles de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches ont annoncé qu’elles fermaient leurs portes temporairement pour se plier aux directives du gouvernement Legault. C'est le cas de l'école Saint-Jean-Eudes, de l'Académie Saint-Louis, du Collège Jésus-Marie, du Juvénat Notre-Dame-du-Saint-Laurent et du Séminaire Saint-François.

Plusieurs commissions scolaires de ces deux régions ferment aussi vendredi en raison des conditions météo puisqu'un avertissement de tempête hivernale est en vigueur.

Ailleurs, au Québec, notamment au Saguenay–Lac-Saint-Jean, la Commission scolaire du Pays-des-Bleuets, la Commission scolaire De La Jonquière et la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay fermeront leurs établissements pour la journée de vendredi. Du côté de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean, une journée pédagogique était déjà prévue à l'horaire.

En Mauricie et au Centre-du-Québec, plusieurs écoles sont fermées vendredi. La même situation prévaut également en Estrie, en Abitibi-Témiscamingue, en Outaouais, sur la Côte-Nord et en Gaspésie.

La directive du ministère

En fin de journée jeudi, le sous-ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur a écrit aux dirigeants d'établissements.

Éric Blackburn rappelle qu'à compter de ce jour et jusqu'à nouvel ordre, tout déplacement pour des raisons professionnelles n'est plus autorisé pour l'ensemble des employés du gouvernement. Cette mesure s'applique aussi aux élèves et aux étudiants qui devaient partir pour prendre part à des voyages scolaires, des stages ou d'autres événements à l'international.

À partir de maintenant, si un membre de votre personnel de votre établissement revient d'un séjour hors Canada, vous devez prendre les dispositions nécessaires pour que cette personne respecte obligatoirement une période d'isolement de quatorze jours, écrit le sous-ministre.

M. Blackburn précise que l'isolement volontaire ne vise pas les gens qui auraient voyagé durant la semaine de relâche qui s'est terminée le 8 mars dernier. Ces personnes doivent toutefois surveiller leurs symptômes.

En Ontario, les écoles sont fermées

La décision de M. Roberge de laisser les écoles ouvertes tranche avec celle prise par son homologue ontarien.

C'est à la suite de la recommandation du médecin hygiéniste en chef de l'Ontario et d'experts de la table de commandement COVID-19 que le ministre de l'Éducation a formulé une ordonnance ministérielle pour fermer toutes les écoles financées par des fonds publics dès vendredi. Les deux millions d'élèves ne se rendront pas en classe d'ici au 5 avril.

L'Ontario est la province canadienne la plus touchée par la pandémie de coronavirus.

Des écoles privées fermées

De nombreuses écoles privées du Grand Montréal ont décidé de fermer leurs portes vendredi.

Par exemple, le Collège Jean-Eudes, l'École Saint-Joseph dans l'est de Montréal, les deux campus du Collège Charles-Lemoyne, à Longueuil et à Sainte-Catherine, et le Collège Durocher à Saint-Lambert seront fermés vendredi.

Aucun cas de coronavirus n'a été détecté dans ces établissements. La fermeture a été décidée pour laisser le temps à la direction de ces écoles d'évaluer la situation dans un contexte où des mesures ont été prises au Québec pour contrer la propagation de la COVID-19.

Dans le cas du Collège international Marie de France, à Montréal, les cours sont suspendus non seulement vendredi, mais jusqu'à nouvel ordre.

Mesures à l'Université de Montréal

À l'Université de Montréal (UdeM), certaines activités sont annulées, dont les cours destinés à des groupes de 250 personnes ou plus, ou reportées. De plus, toutes les activités d'enseignement et de recherche organisées par l'Université à l'étranger sont annulées jusqu'à l'automne prochain. Et ce, que ce soit dans une zone considérée comme un foyer d'infection ou pas. L'UdeM dit évaluer au cas par cas les modalités de retour au pays pour ses étudiants actuellement à l'étranger.

L'UdeM demande à son personnel et à ses étudiants qui reviennent de voyage de se placer en isolement volontaire préventif pour 14 jours, peu importe le pays d'où ils arrivent.

L'Université impose désormais à son personnel des restrictions pour les voyages professionnels hors du Québec. Elle déconseille aussi fortement aux membres du personnel enseignant de séjourner ailleurs au Canada ou dans le monde.

Une autre université montréalaise, Concordia, a annoncé jeudi que tous ses cours étaient annulés jusqu'à lundi. Les cours rassemblant 250 étudiants et plus ne seront plus offerts sur place, mais plutôt en ligne, dès lundi. L'Université McGill a, de son côté, suspendu les cours et les examens prévus vendredi.

Avec les informations de Jean-Philippe Robillard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !