•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Ménard heureux d'être de retour

Diane et Bernard Ménard entourés de leurs filles Isabelle et Chantal Ménard.

Le couple Ménard est heureux d'être parmi leurs proches.

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

Radio-Canada

Les Ménard ont fait leur première apparition publique depuis leur retour au Canada.

Le couple gatinois avait contracté le coronavirus à bord du navire de croisière le Diamond Princess.

Après deux semaines de quarantaines sur le bateau et plus d'une semaine passée à l’hôpital au Japon pour se faire prodiguer des soins, Bernard et Diane Ménard se disent heureux de retrouver leurs proches.

On est rassuré d’être revenu, c’était le but, indique le couple. J’ai des enfants incroyables et une famille, des petits enfants incroyables. C’était le but premier et le deuxième d’être négatif, c’est ce qu’on voulait puis on est ici et on est fière.

Le couple qui décrit les symptômes du coronavirus comme un rhume ordinaire explique que les jours passés en confinement au sein du navire ont été très difficiles.

Il n’y a pas de remède pour la COVID-19 alors on se battait contre quelque chose qu’on ne connaît pas du tout c’est difficile alors on avait peur, raconte Bernard Ménard.

Bernard et Diane estiment que les croisiéristes auraient dû être sortis dès le début de l’épidémie, car le bateau avait agi comme un incubateur.

C'était sûr qu’on allait être contaminés

Diane Ménard

Rappelons que les ressortissants canadiens ayant séjourné sur le paquebot Diamond Princess et qui n'avaient pas été contaminés par le virus ont été rapatriés au Canada.

Après 14 jours passés en quarantaine préventive au Centre Nav de Cornwall, environ 130 anciens passagers canadiens du bateau de croisière sont retournés à la maison.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !