•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois cas présumés de la COVID-19 à Winnipeg

Un employé dans un laboratoire.

Un employé dans un laboratoire spécialisé dans le test d'acide nucléique sur le COVID-19.

Photo : Associated Press

Le gouvernement a annoncé jeudi que trois premiers cas présumés de la COVID-19 sont présents dans la province.

Après l’annonce jeudi matin du premier cas présumé au Manitoba, le gouvernement provincial a indiqué en fin d’après-midi qu’il y avait deux autres cas présumés de COVID-19 sur son territoire. Dans les trois cas, des échantillons supplémentaires ont été envoyés au laboratoire national de microbiologie de Winnipeg pour des tests supplémentaires qui prendront approximativement 24 heures.

Le premier cas concerne une femme d’une quarantaine d’années de la région de Winnipeg. L’individu a récemment voyagé aux Philippines. Elle reste en isolement à la maison et se trouve dans un état stable, a précisé le ministre de la Santé, Cameron Friesen.

Les deuxième et troisième cas concernent deux des hommes dans la trentaine qui habitent à Winnipeg. Dans les deux cas, la province croit que les patients ont été exposés au nouveau coronavirus lors de voyages.

Les autorités sanitaires mettent par ailleurs en garde que des passagers de trois vols ayant eu lieu entre le 7 et le 8 mars pourraient avoir été exposés à la COVID-19. Voici la liste des vols:

  • Philippines Airlines, vol PR 466 de Manille à Incheon, en Corée du Sud, des rangs 48 à 54
  • Air Canada, vol AC 0064 d’Incheon à Vancouver, des rangs 30 à 36
  • Air Canada, vol AC 8624 de Vancouver à Winnipeg, des rangs 24 à 29

Les voyageurs en provenance d’Italie, d’Iran et du Hubei doivent s’isoler

Le premier cas n’était pas inattendu et le système était prêt selon le médecin hygiéniste en chef de la province, Dr Brent Roussin.

Je veux être clair : nous ne sommes pas impuissants face à ce virus. La peur et la panique ne nous aideront pas face à la COVID-19, mais notre préparation et des informations crédibles le feront.

Brent Roussin a, par ailleurs, demandé à tous les voyageurs internationaux de surveiller l’apparition de symptômes et d’appeler Info Santé si des signes de la maladie apparaissent.

Le docteur Brent Roussin parle.

Le docteur Brent Roussin est le médecin en chef du Manitoba.

Photo : Radio-Canada / Trevor Brine

Ceux qui reviennent d’Italie, d’Iran et de la province chinoise du Hubei doivent s’isoler. Même chose pour les personnes qui sont en contact rapproché avec des personnes testées et confirmées au coronavirus, a-t-il cependant précisé.

Brent Roussin demande aussi aux Manitobains de mettre dorénavant en place des stratégies de distanciation sociale au quotidien.

Les autorités sanitaires provinciales recommandent de se laver souvent les mains, de refuser de se serrer la main, et de rester à la maison lorsqu'on est malade afin de considérablement ralentir la propagation du virus.

Selon un communiqué de la province, 403 tests pour la COVID-19 avaient eu lieu en date du 11 mars, dont 97 la semaine dernière.

Deux centres déjà ouverts

L’infirmière en chef de Soins communs, Lanette Siragusa, a indiqué que les centres accès de Winnipeg West et Fort Garry testeront les personnes présentant des symptômes liés à la COVID-19 dès jeudi. Ils sont ouverts du lundi au vendredi, de 9 h à 19 h, et les fins de semaine de 9 h à 16 h.

D’autres sites seront en mesure de faire de même d’ici la fin de la semaine et le service sera étendu à d’autres secteurs du Manitoba. Il faut attendre entre 24 et 48 heures avant d’obtenir les résultats des tests.

Ces sites de test sont ouverts uniquement aux personnes présentant des symptômes de la COVID-19.

Deux nouveaux centres de dépistage

Le ministre de la Santé a par ailleurs annoncé l’ouverture de deux nouveaux centres de dépistage à Winnipeg.

Un homme à une table avec un micro, et des drapeaux de la province du Manitoba derrière lui.

Le ministre de la Santé du Manitoba, Cameron Friesen, a annoncé le premier cas présumé de COVID-19 au Manitoba jeudi.

Photo : Radio-Canada / Tyson Koschik

Cela permettra aux gens qui ont besoin d’être testés de l’être dans un lieu dédié à cela. Les gens n’ont pas à s’inquiéter de savoir où sont ces centres de dépistage, ils recevront l’information lorsqu’ils appelleront la ligne Info Santé.

Nous faisons face au coronavirus tous ensemble et nous avons la possibilité, par les actes que nous faisons, de ralentir la propagation.

Cameron Friesen, ministre de la Santé

La grande majorité des personnes qui contractent le virus présentent des symptômes légers à modérés et se rétablissent.

Deux ministres absents

Par ailleurs, deux ministres manitobains étaient absents de l'Assemblée législative jeudi après avoir assisté à une conférence minière à Toronto où un participant ontarien a ensuite été déclaré positif.

Le gouvernement du Manitoba n'a pas voulu confirmer si Eileen Clarke, la ministre des Relations avec les Autochtones et le Nord, et le ministre de l'Agriculture, Blaine Pedersen, se trouvaient en isolement volontaire, invoquant la législation sur la vie privée.

Le gouvernement a toutefois indiqué qu'il a été demandé à tous les employés provinciaux qui ont participé à la conférence de rester chez eux.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !