•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Outaouais « devrait » avoir une clinique de dépistage du coronavirus, selon André Fortin

Coronavirus de la grippe en très gros plan.

Illustration du coronavirus

Photo : Shutterstock / Shawn Hempel

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'absence de clinique de dépistage du coronavirus en Outaouais ne plaît pas du tout au député de Pontiac et porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé, André Fortin.

En entrevue aux Matins d’ici jeudi, le député Fortin a mentionné que la région devrait avoir une telle clinique pour prévenir la propagation éventuelle du virus.

Ce qu’on a compris à travers le monde c’est que les endroits où y’ a un dépistage rapide, où y’ a des cliniques de dépistage, c’est là où on peut avoir un impact sur réellement la propagation du virus et la rapidité à laquelle il se propage, soutient M. Fortin. 

André Fortin répond aux questions des journalistes dans les couloirs de l'Assemblée nationale.

Le porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé, le député libéral André Fortin

Photo : Radio-Canada

« Moi-même j'en ai fait la demande à la ministre [ Danielle McCaan ] d'avoir une clinique de dépistage en Outaouais parce qu'aujourd’hui un citoyen qui pense avoir des symptômes du coronavirus, appelle le 811, se fait diriger vers l’urgence de l’hôpital de Gatineau et là, est en contact potentiel avec des personnes qui sont malades, âgées, vulnérables. »

— Une citation de  André Fortin, député de Pontiac et porte-parole de l'opposition en matière de santé

Selon lui, la présence de cliniques de ce genre élimine les risques de propagation.

Mercredi, le coordonnateur sécurité civile du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais, Stéphane Pleau a mentionné qu'une clinique de dépistage n'est pas nécessaire en ce moment en Outaouais.

Questionné par Radio-Canada jeudi, le bureau de la ministre McCann a indiqué qu'il n'y a pas de clinique de dépistage prévue en Outaouais pour le moment.

La Dre Vera Etches, médecin en chef de Santé publique Ottawa.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le maire Jim Watson écoute la Dre Vera Etches, médecin en chef de Santé publique Ottawa, lors d'une conférence de presse mercredi sur le premier cas de la COVID-19 dans la région.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Aucun cas n'a encore été rapporté en Outaouais, alors que le premier cas, de l'autre côté de la rivière, à Ottawa, a été confirmé mercredi.

Le Centre intégré de santé et services sociaux de l'Outaouais se dit prêt à faire face au virus et dit travailler avec le ministère assurant que lorsqu'elle sera nécessaire une telle clinique pourra être déployée.

Le 16 mars, il y aura 3 cliniques de dépistages au Québec, à Montréal, Québec et en Montérégie-Centre. Ces cliniques sont consacrées à la détection de la COVID-19 afin de mieux répondre à une éventuelle hausse du nombre de cas suspects

Explosion des appels au 811

Le porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé a aussi exhorté le gouvernement d’investir davantage pour bonifier le service 811.

Une mère tenant un thermomètre à côté de sa fille allongée sur un sofa est en train de parler au téléphone.

Les appels au 811 ont explosé récemment.

Photo : getty images/istockphoto / Zinkevych

Selon lui, la ligne est submergée d’appels et les ressources sont insuffisantes.

« C’est la première ligne pour tout le monde qui pensent avoir des symptômes du coronavirus, bien cette ligne-là hier, en une journée, elle est passée de 12 minutes d’attente à 48 minutes d’attente. »

— Une citation de  André Fortin, député de Pontiac et porte-parole de l'opposition officielle en matière de Santé

Selon M. Fortin il est primordial, dans ce contexte, que les gens qui signalent le 811 aient accès à un professionnel de la santé. Le député souhaite qu'il y ait des ressources supplémentaires d'allouées pour permettre à la population d'avoir cet accès.

Budget du Québec : aucune mention du coronavirus

Le député de Pontiac a aussi profité de l’occasion pour critiquer le budget du gouvernement Legault déposé mardi. Il s’est dit surpris qu’il n’y ait pas eu de mention de la COVID-19 dans le plan d’action du gouvernement pour les prochaines années.

À lire aussi : Le budget du Québec expliqué en blocs légo

C’était surprenant qu’on ne fasse même pas référence à ce qui est probablement la plus grande menace à l’économie du Québec et par rapport aux ressources nécessaires à déployer, conclut M. Fortin.

Selon lui, d’autres gouvernements un peu partout dans le monde ont mis des sommes importantes de côté et le Québec devrait faire de même et aviser la population de ses priorités financières pour faire face à la crise.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !