•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La limite de vitesse dans les secteurs résidentiels d'Edmonton sera réduite à 40 km/h

Panneau d'indication de limite de vitesse à 40 kilomètre-heure

En l'absence de panneaux indicateurs, des automobilistes risquent de rouler trop vite dans des zones où la vitesse est limitée (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Conseil municipal d’Edmonton a approuvé la réduction de la limite de vitesse à 40 km/h dans les secteurs résidentiels. Le changement doit entrer en vigueur d’ici le milieu de 2021.

Les conseillers municipaux ont voté 8 contre 5 en faveur de cette nouvelle limite dans les quartiers centraux et suburbains. Elle s'appliquera aussi sur les rues principales telles que l'avenue Jasper et l'avenue Whyte.

La limite de vitesse dans les secteurs résidentiels par défaut à Edmonton est actuellement de 50 km/h, à l’exception des zones désignées de terrain de jeux où elle est à 30 km/h.

La nouvelle limite de vitesse devrait entrer en vigueur une fois que les modifications réglementaires nécessaires auront été apportées.

30, 40 ou 50

La question de la limite de vitesse idéale à 30, 40 ou 50 km/h est source de divisions depuis au moins deux ans.

Plusieurs conseillers ont fait remarquer que la réduction de la limite de vitesse ne résoudra pas les problèmes de sécurité.

Le conseiller Tony Caterina a entre autres affirmé qu'il faut en faire plus pour faire respecter la signalisation. Selon lui, un certain nombre de piétons traversent la rue sans avoir le droit de passage.

Perspectives policières

Bien que le Conseil ait eu le dernier mot, il a tenu compte du point de vue de la police d'Edmonton, qui est pour une limite de vitesse constante de 40 km/h.

L'inspecteur par intérim Geoff Mittelsteadt a déclaré au Conseil que l'application de la loi avec des limites de vitesse qui fluctuent fréquemment est un défi avec les ressources actuelles.

« L’application de la loi peut devenir très déroutante pour les automobilistes. »

— Une citation de  Geoff Mittelsteadt, inspecteur par intérim, Service de police d’Edmonton

Selon lui, les panneaux doivent clairement refléter un changement de limite de vitesse, au risque de donner des motifs aux automobilistes de contester une contravention devant les tribunaux.

Il estime que les plaintes augmenteraient si la limite de vitesse était réduite à 30 km/h.

Avec les informations de Natasha Riebe

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !