•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La crainte du coronavirus force l'isolement de trois personnes

L'école polyvalente Arvida

L'école polyvalente Arvida

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un enseignant de l'École secondaire Kénogami et un enseignant et une élève de l'École polyvalente Arvida, qui sont allés à l'école comme à l'habitude mercredi, demeureront finalement à la maison jeudi après un voyage en Italie. Ce pays est entièrement en quarantaine en raison de la COVID-19.

Au moins une de ces personnes avait proposé de rester à la maison de façon préventive au lieu de retourner en classe après la relâche.

Mais puisque personne ne présentait de symptôme lié au coronavirus, la Commission scolaire De La Jonquière les a obligés à se présenter en classe comme d'habitude.

Les directives de santé publique en vigueur dans les écoles mercredi matin n'obligeaient pas d'isolement préventif pour les voyageurs de retour d'Italie. Mais la donne a changé en mi-journée mercredi, de la bouche même du premier ministre du Québec, François Legault.

Concernant les élèves des écoles qui ont des voyages à l'étranger, d'abord on va recommander de cesser les voyages dans les pays qui sont à risque et ceux qui sont allés dans les pays à risque, on va demander qu'il y ait un isolement pour 14 jours.

François Legault, premier ministre du Québec

Ainsi, les deux enseignants et l'élève vont demeurer à la maison à partir de jeudi, et ce, jusqu'à ce que cela fasse 14 jours qu'ils sont de retour au pays. La Commission scolaire a donc appliqué immédiatement la nouvelle directive.

À la suite des mesures annoncées par le gouvernement du Québec aujourd’hui, la Commission scolaire De La Jonquière a ajusté le tir de la façon suivante : cessation de tous les voyages scolaires dans les pays à risque et isolement préventif de 14 jours pour tous les élèves et les enseignants qui ont visité un pays à risque.

Un communiqué de la Commission scolaire De La Jonquière

Dans le même document, la Commission scolaire a assuré que les enseignants et l'élève n'ont présenté aucun des symptômes associés à la COVID-19, soit de la fièvre, de la toux et des difficultés respiratoires.

D'après les informations de Catherine Paradis

MISE À JOUR | Une version précédente de cet article affirmait que les trois personnes étaient de l'École polyvalente Arvida. La Commission scolaire De La Jonquière a indiqué en soirée qu'il s'agit plutôt d'un enseignant de l'École secondaire Kénogami et d'un enseignant et d'une élève de l'École polyvalente Arvida.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Santé publique