•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand le design cherche à déjouer les logiciels de reconnaissance faciale

Un homme avec un capuchon noir porte un masque en plastique transparent.

Les courbures du masque Surveillance Exclusion empêchent la reconnaissance faciale, et ce, peu importe l'angle des caméras de surveillance.

Photo : HKU Design/Jip van Leeuwenstein / Jip van Leeuwenstein

Radio-Canada

Pour contrer l’utilisation de plus en plus répandue de la reconnaissance faciale dans les milieux publics, des designers, des universitaires et des activistes ont conçu des vêtements et des accessoires qui rendent la tâche difficile à cette technologie qui inquiète de plus en plus.

La reconnaissance faciale est sur toutes les lèvres depuis plusieurs mois. Selon une étude de l’Université de Georgetown (Nouvelle fenêtre), plus de la moitié des visages des adultes vivant aux États-Unis seraient stockés dans les bases de données de la police.

Plus près de nous, la GRC et 34 services de police canadiens ont affirmé avoir utilisé le système de reconnaissance faciale controversé Clearview AI, qui a bâti sa base de données en puisant des milliards de photos sur le web. Les autorités canadiennes ont d’ailleurs annoncé qu’elles allaient enquêter sur l’entreprise.

Les technologies de reconnaissance faciale utilisent l’intelligence artificielle (IA) pour détecter des visages en temps réel, mais ces logiciels ne sont pas infaillibles. Des vêtements au design peu orthodoxe peuvent tromper les caméras et induire l’IA en erreur.

Pour l’instant, la plupart de ces designs sont apparus dans des installations artistiques ou dans le cadre de projets universitaires, mais il n’est pas impossible qu’ils deviennent à la mode si la reconnaissance faciale gagne du terrain.

Voici quelques-uns de ces artefacts :

Le masque Surveillance Exclusion

En portant ce masque en forme de lentille transparente, il est possible de devenir indétectable par les logiciels de reconnaissance faciale tout en gardant son identité et ses expressions faciales. Les courbures du masque empêchent la reconnaissance faciale, et ce, peu importe l'angle des caméras de surveillance.

Un homme porte un masque en plastique transparent qui déforme les traits de son visage. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le masque proposé par Jin van Leeuwenstein

Photo : HKU Design/Jip van Leeuwenstein / Jip van Leeuwenstein

Il a été conçu par Jip van Leeuwenstein alors que ce dernier était étudiant à l’École des beaux-arts d’Utrecht, aux Pays-Bas.

Un homme avec un capuchon noir porte un masque en plastique transparent.

Le masque proposé par Jip Van Leeuwenstein, vu de profil

Photo : HKU Design/Jip van Leeuwenstein / Jip van Leeuwenstein

Un miniprojecteur à porter comme un chapeau

Jing-cai Liu, une autre étudiante néerlandaise, a créé le « projecteur facial portable ». Un petit vidéoprojecteur projette une image différente sur votre visage, vous rendant méconnaissable.

Des lunettes à LED qui peuvent tromper les logiciels

Ces lunettes, créées par le professeur Isao Echizen, de l'Institut national d'informatique de Tokyo, sont munies de lumières LED quasi infrarouges qui ajoutent des éléments aux images photographiées sans affecter la visibilité humaine.

Un homme est photographié quatre fois, portant des lunettes avec des petites lumières parfois allumées, parfois fermées.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ces lunettes à LED empêchent les logiciels de reconnaissance faciale de faire leur travail.

Photo : National Institute of Informatics/Isao Echizen

Du maquillage avancé comme camouflage

La technique CV Dazzle, popularisée par l'artiste Adam Harvey, est inspirée d'un type de camouflage utilisé dans la marine durant la Première Guerre mondiale, appelé dazzle (qui signifie éblouir ou aveugler). Le maquillage repose sur un motif complexe formé d'un enchevêtrement de lignes irrégulières et de couleurs très contrastées qui empêchent l'adversaire d'estimer avec précision sa position.

Deux hommes et deux femmes sont maquillés et coiffés de façon extravagante, leurs visages sertis de petits bijoux.

La technique combine le maquillage, les extensions de cheveux, les accessoires et l'ajout de petits bijoux pour transformer le visage.

Photo :  Capture d’écran - YouTube / Coreana Museum of Art/Cha Hyun Seok

Avec les informations de Business Insider

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !